La Tribune
L’UPA dévoilé mardi son fameux Contrat social. Après huit réunions et un blitz de formation sur l’autonomie alimentaire et les enjeux agricoles, le comité a finalement rendu un rapport dans lequel les deux parties s’engagent sans objectifs chiffrés sur six grandes thématiques.
L’UPA dévoilé mardi son fameux Contrat social. Après huit réunions et un blitz de formation sur l’autonomie alimentaire et les enjeux agricoles, le comité a finalement rendu un rapport dans lequel les deux parties s’engagent sans objectifs chiffrés sur six grandes thématiques.

Citoyens et producteurs s'entendent pour atteindre l’autonomie alimentaire

Jasmine Rondeau
Jasmine Rondeau
Initiative de journalisme local - La Tribune
Un cadre législatif et réglementaire désuet, une structure trop rigide de l’industrie, un aménagement déficient du territoire et un difficile accès à la viabilité d’une production : ce sont les principaux freins à l’autonomie alimentaire qu’ont ciblés les 35 producteurs et les 35 citoyens qui ont été mobilisés dans le cadre du « Contrat social » de l’Union des producteurs agricoles (UPA).