le coin du boulevard industriel et de la rue Saint-Jacques a été le théâtre de 10 accidents entre le 20 avril 2010 et le 29 octobre 2017.

Circulation difficile: les citoyens s’impatientent à St-Élie

Les citoyens du Nouveau Faubourg, dans le secteur Saint-Élie, n’en peuvent plus d’attendre une solution pour améliorer la circulation à l’intersection de la rue Saint-Jacques et du boulevard Industriel. En compagnie de la présidente de Synergie Saint-Élie, Christelle Lefèvre, ils ont déposé une pétition de près d’un millier de signatures, lundi au conseil municipal, pour la création d’un comité de concertation.

Mme Lefèvre avance que les citoyens et les commerçants aimeraient faire partie des discussions pour trouver des solutions pour tout le tronçon situé entre le chemin Dion et le carrefour giratoire du boulevard de Portland.

« On a fait des recherches et on retrouve des traces dans les médias depuis plus de 15 ans par rapport à cette situation qui est problématique. Nous sommes un secteur en agrandissement, alors évidemment, la circulation s’est intensifiée. Il y a une seule sortie sur la rue Saint-Jacques et elle pose un problème pour la sécurité des citoyens. Depuis 2011, il y a eu 44 accidents dans le secteur, dont trois cet automne à l’angle de la rue Saint-Jacques et du boulevard Industriel.

« Nous avons recueilli un millier de signatures. Notre pétition n’est pas très compliquée. Nous demandons qu’il y ait un comité de concertation qui permettrait à la Ville de Sherbrooke de s’asseoir avec le ministère des Transports, mais aussi les citoyens et des représentants des gens d’affaires pour s’attaquer à la problématique. Il y a plusieurs solutions possibles, mais il n’y en a pas une qui fait l’unanimité et il n’y en a pas une qui règlerait l’ensemble du problème. On pense que ce serait peut-être la combinaison de plusieurs solutions qui serait idéale. »

Christelle Lefèvre dit avoir l’impression que la Ville et le Ministère se renvoient la balle. « On aimerait que des choses concrètes se mettent en place. »

La pétition sera aussi déposée au bureau de la députée Karine Vallières et du député Luc Fortin.

La présidente du comité de la sécurité publique, Danielle Berthold, a indiqué que le sujet sera ajouté à l’horaire de la prochaine rencontre du comité, le 20 février. « Si nous ne pouvons pas vous aider, nous pourrons à tout le moins vous appuyer dans votre démarche. »

« On y travaille »

Le conseiller de Saint-Élie, Julien Lachance, confirme que des discussions ont cours dans ce dossier depuis plusieurs années. « La solution retenue jusqu’à maintenant était de faire le boulevard René-Lévesque pour donner une deuxième sortie sécuritaire au Nouveau Faubourg. Il reste un tronçon problématique entre le carrefour giratoire et le chemin Dion. On y travaille. »

Il faut notamment penser à l’urbanisation de la route, c’est-à-dire au recouvrement des fossés, et à l’ajout d’une voie. Il faudrait aussi voir à la reconstruction d’un viaduc plus large et, conséquemment, à des adaptations aux bretelles d’autoroute.

« Quand on regarde les différentes intersections, au coin du chemin Dion, ce sont 12 blessés légers, 11 au chemin Godin, et trois au coin Saint-Jacques au cours des six dernières années. On parle de 12 accidents avec blessés entre la rue Saint-Jacques et le carrefour giratoire. »

Une rencontre est prévue entre la Ville et le ministère des Transports lundi. Le maire Steve Lussier et le conseiller Julien Lachance, notamment, doivent y prendre part. « Pour le moment, la rencontre vise à faire le point sur la situation. Nous sommes conscients que la problématique est complexe. Nous ferons tout pour être de bons collaborateurs. À l’heure actuelle, avec le boulevard René-Lévesque, ça fera une sortie sécuritaire. Quand ce sera débloqué, nous verrons comment les gens utilisent les nouvelles voies. »

Les commerçants ont déjà rencontré Karine Vallières dans les derniers jours.