La Ville de Sherbrooke vient de lancer un deuxième appel d'offres dans le but d'inviter des firmes à proposer des idées pour un circuit autour des murales de Sherbrooke.

Circuit des murales : Destination Sherbrooke en quête de nouvelles idées

Destination Sherbrooke espère offrir un circuit animé autour de ses 15 murales dès l'été prochain.
C'est pourquoi la Ville de Sherbrooke vient de lancer un deuxième appel d'offres dans le but d'inviter des firmes à proposer des idées pour un circuit autour des murales de Sherbrooke.
Il s'agit d'une deuxième mouture pour ce projet qui avait avorté l'automne passé. En effet, un premier appel d'offres sur invitation avait été lancé en septembre 2016. Trois firmes de la région avaient été invitées à proposer des projets pour un concept se déroulant principalement en soirée. Cependant, les firmes travaillaient sans barème budgétaire, ce qui avait compliqué leur tâche. Destination Sherbrooke avait donc annulé l'appel d'offres.
« Nous avons su lors du conseil municipal du 19 décembre que notre budget pour ce projet était de 500 000 $. Maintenant que nous savons avec quel montant nous pouvons travailler, c'est plus facile de relancer le projet avec des barèmes plus précis », explique Amélie Boissonneau, coordonnatrice aux communications à Destination Sherbrooke.
Deux distinctions par rapport au premier appel d'offres : celui-ci n'est plus sur invitation, et l'expérience proposée pourra également se dérouler le jour, et non pas seulement le soir.
Les firmes intéressées ont jusqu'au 9 février pour soumettre leur projet. Le concept doit notamment inclure un maximum de murales à proximité du centre-ville de Sherbrooke, soit celles faisant partie du « demi-circuit », qui se fait plus aisément à pied.
Une fois l'appel d'offres terminé, Destination Sherbrooke entrera rapidement en processus de sélection et d'entrevues.
« Nous avons un planning très chargé en février! Notre but est de faire notre proposition au conseil municipal le 6 mars », soutient Amélie Boissonneau.
Ainsi, la firme choisie aura la fin de l'hiver et tout le printemps pour mettre son projet en place.
« Dans le meilleur des mondes, nous serons capables de mettre en place cette expérience dès l'été. On ne voudrait pas passer à côté de l'été, qui est une saison forte au niveau touristique », ajoute Mme Boissonneau.