Le conseiller du district d'Ascot, Robert Pouliot, s'engage à trouver un terrain à Sherbrooke pour y établir un cimetière musulman ou multiconfessionnel au plus tard en 2018.

Cimetière musulman : Pouliot s'engage à trouver un terrain

Le conseiller du district d'Ascot, Robert Pouliot, s'engage à trouver un terrain à Sherbrooke pour y établir un cimetière musulman ou multiconfessionnel au plus tard en 2018.
« C'est un peu étrange que dans une ville comme Sherbrooke il soit pratiquement impossible de trouver un lieu pour implanter un cimetière multiconfessionnel. Je suis prêt à prendre l'engagement politique de contribuer à ce qu'on ait trouvé, au plus tard en 2018, un terrain que nous rendrons conforme du point de vue urbanistique. C'est un engagement politique et social », lance le vétéran du conseil municipal.
« Nous nous devons de mettre les efforts nécessaires pour pallier cette lacune. Je vais travailler activement pour savoir où on en est dans le dossier et à voir quels problèmes nous risquons de rencontrer. Je compte aussi sensibiliser mes collègues du conseil municipal. Sherbrooke est une terre d'accueil et nous nous devons d'offrir les services qu'on attend d'une société d'accueil. Élu ou pas, je suivrai le dossier », ajoute celui qui cherchera à défendre son siège lors des élections municipales du 5 novembre.
« La Ville se doit de mettre ses services au service de cette demande. »
Robert Pouliot ajoute qu'il faudra aussi un jour trouver un site quand le cimetière Saint-Michel sera plein. « Sherbrooke est capable de servir de modèle pour le reste du Québec. »
Rappelons que la communauté musulmane de Sherbrooke cherche depuis 1993 un terrain pour y établir un cimetière qui lui permettrait de respecter les rites propres à sa religion.