William Heath (photo) et Bianka Lizotte devront répondre à des chefs d’accusation criminels pour avoir négligé de fournir des aliments et des soins convenables et suffisants à des animaux dont ils étaient propriétaires.

Chiens maltraités : le couple comparaît

Le jeune couple propriétaire de chiens maltraités à Magog a été arrêté vendredi matin par les enquêteurs de la Régie de police de Memphrémagog avant de comparaître en après-midi devant un juge de la Cour du Québec au palais de justice de Sherbrooke.

William Heath, 21 ans, et Bianka Lizotte, 20 ans, devront répondre à des chefs d’accusation criminels pour avoir négligé de fournir des aliments et des soins convenables et suffisants à des animaux dont ils étaient propriétaires.

Le couple a été remis en liberté sous diverses conditions, dont l’interdiction d’être propriétaire d’animaux ou d’en avoir la garde et/ou le contrôle, ainsi que l’interdiction d’habiter un lieu où se trouve un animal.

Bianka Lizotte

Rappelons que deux chiens morts se trouvaient dans un congélateur de la résidence de la rue Stanley qui a été lourdement endommagée par la présence des animaux laissés pratiquement à eux-mêmes pendant quelques semaines.

Deux autres chiens avaient été récupérés par un éleveur qui avait fait la vente. Quatre autres avaient été recueillis au lendemain de la médiatisation de l’affaire.

Le chef d’accusation retenu contre le couple couvre la période du 18 décembre 2017 au 21 février 2018, note Sylvain Guay, porte-parole de la RPM.

« Nous attendions l’expertise du vétérinaire pour procéder à leur arrestation. Il nous fallait une preuve solide à présenter. Les chiens ont souffert de déshydratation et de malnutrition », explique-t-il.

« L’homme et la femme savaient qu’ils allaient être arrêtés. Ils ont collaboré. Nous savions où les rejoindre. »