Changement de direction générale au Collège du Sacré-Coeur

Le Collège du Sacré-Coeur (CSC) annonce un autre changement majeur dans son organisation. Raymond Lepage agira à titre de directeur général par intérim de l’institution d’enseignement privée de Sherbrooke.

M. Lepage prend ainsi le relais de Sonia Daoust jusqu’à l’embauche d’une nouvelle directrice ou d’un nouveau directeur.

M. Lepage a exercé la fonction de président de l’Association des directrices et directeurs  généraux du secteur des établissements scolaires de l’enseignement privé (ADIGESEP) pendant quatre ans et celle de président de l’Association des écoles privées de l’Estrie (AEPE) durant neuf ans. Il avait quitté la Direction du Salésien pour sa retraite, il y a deux ans, mais comme il est demeuré actif et impliqué dans le milieu.

Mme Daoust a accepté le poste de directrice générale du Collège Saint-Maurice (CSM) de Saint-Hyacinthe. Elle est entrée en fonction lundi. C’est unanimement que le comité de sélection a recommandé sa nomination, indique l’institution.

Ainsi, Raymond Lepage a accepté d’effectuer la transition entre l’ancienne direction et la prochaine, qui pourrait être en place au printemps, une période plus favorable au   recrutement d’une nouvelle directrice ou d’un nouveau directeur, ajoute le CSC.

Raymond Lepage

« Bien que nous  soyons attristés par le départ de Mme Daoust, une collègue et une gestionnaire très  appréciée, nous sommes bien rassurés de pouvoir compter sur la vaste expérience de M.  Lepage dans le milieu de l’enseignement en Estrie », s’est exprimé  Pierre Rodier, président du conseil d’administration du CSC.

Les élèves et le personnel du CSC avaient déjà pu faire la connaissance de leur nouveau directeur avant les Fêtes, lors de rencontres informelles. 

Au printemps dernier, on apprenait que le Collège du Sacré-Cœur prenait un virage majeur pour sa survie avec l’arrivée d’une cohorte de garçons, à la rentrée 2019, une première pour cette institution pour filles.

L’école privée de la rue Belvédère se donnait donc un an et demi pour se préparer à un virage majeur qui vise à éviter une fermeture à la suite de problèmes financiers.