Christian Gagnon et Marie Bécotte.
Christian Gagnon et Marie Bécotte.

Changement de direction à Aube-lumière

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
Connu dans le monde de l’éducation puis du sport à Sherbrooke, Christian Gagnon revient chez lui en acceptant un mandat tourné vers l’humain en prenant la barre de la maison Aube-Lumière.

L’homme de 56 ans s’est vu confier le mandat de directeur général la maison de soins de fin de vie à la suite de l’annonce du départ à la retraite de Marie Bécotte. 

Le conseil d’administration de la maison Aube-Lumière a entériné la nomination de Christian Gagnon, mercredi soir, lors d’une assemblée où il n’y avait que ce seul point à l’ordre du jour.

« Je suis bien content de revenir à Sherbrooke. C’est une belle opportunité sur le plan humain de me joindre à la maison Aube Lumière », indique Christian Gagnon.

Marie Bécotte quitte l’organisation qu’elle a dirigée pendant six ans et demi avec le sentiment du devoir accompli.

« La maison va bien et le taux de satisfaction de nos bénévoles et de notre personnel est très élevé. J’ai fini ma carrière dans la plus belle place au monde. Et je souhaite le meilleur à Christian Gagnon. L’attraction et la rétention de nos employés et bénévoles resteront un défi important », signale Mme Bécotte.

Celui qui a déjà occupé le poste de directeur du Centre sportif de l’Université de Sherbrooke entend utiliser son réseau de contacts sherbrookois pour poursuivre également le défi de financement de la maison Aube-Lumière.

« Je suis honoré du défi qui m’est confié. Tant sur le plan humain que de la représentation pour l’autofinancement, je vais pouvoir travailler à l’avancement de cette belle organisation qu’est la maison Aube-Lumière. J’entreprends mon mandat dans la continuité de Mme Kérouac puis de madame Bécotte », indique Christian Gagnon.

Ce dernier est aussi connu à Sherbrooke pour avoir occupé le poste de directeur général, de la pédagogie et des finances du Mont Sainte-Anne, de 1997 à 2002. 

Après un passage à l’Université de Sherbrooke de 2003 à 2012, il avait occupé des fonctions similaires au Service des activités sportives à l’Université Laval, de 2012 à 2017. 

Christian Gagnon avait été embauché par l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) en 2018 où il y a occupé le poste de directeur adjoint du Service de l’activité physique et sportive, pour le volet Patriotes.