Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Martine Phaneuf est préposée aux bénéficiaires en formation et elle était heureuse de recevoir le vaccin contre la COVID-19 afin de protéger les aînés avec lesquels elle travaille.
Martine Phaneuf est préposée aux bénéficiaires en formation et elle était heureuse de recevoir le vaccin contre la COVID-19 afin de protéger les aînés avec lesquels elle travaille.

C’est parti pour la vaccination en Estrie

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Et voilà! Une centaine de travailleurs de la santé de l’Estrie ont été vaccinés contre la COVID-19 mercredi après-midi au Centre de foires de Sherbrooke. C’était ainsi la première journée en Estrie d’une vaste et complexe campagne de vaccination qui s’amorce pour protéger la population contre le si contagieux coronavirus né il y a un peu plus d’un an en Chine.

 « C’est une journée importante », souligne le directeur de la Santé publique de l’Estrie, le Dr Alain Poirier, qui était présent sur place pour voir ces travailleurs de la santé recevoir la première de deux doses du vaccin de Pfizer-BioNTech.

« Je suis content de voir nos travailleurs qui reçoivent le vaccin. Pour eux, pour nos travailleurs qui sont au front, c’est difficile d’aller travailler tous les jours dans des milieux avec la COVID, avec l’équipement de protection, ensuite de rentrer chez eux en ayant des craintes de ramener le virus à la maison », mentionne-t-il.

Martine Phaneuf est une préposée aux bénéficiaires en formation et elle travaille au CHSLD Saint-Joseph de Sherbrooke. Elle a répondu présente pour la vaccination pour protéger les autres contre le virus qui fait si mal aux aînés, même si elle n’avait pas peur de travailler en contexte de COVID-19.

« Un peu peur »

« J’ai un peu peur du vaccin; il a été développé si vite! Mais ce n’est pas grave. J’ai décidé de faire confiance », dit celle qui a commencé à travailler au CHSLD comme aide de service en juin et qui a eu un véritable coup de cœur pour les aînés.

« J’ai quitté le monde de la restauration après 35 ans, et je suis vraiment heureuse de travailler avec les personnes âgées », dit-elle.

Louise Barnabé travaille en réadaptation à l’Hôpital de Magog. Ce milieu de soins a été jusqu’ici épargné par la COVID-19. « Moi je ne suis pas une personne inquiète d’aller travailler. Mais je vois mes collègues autour de moi qui le sont pas mal. Le vaccin ne m’inquiète pas non plus! Mais je fais ce qu’il faut pour me protéger et pour protéger les autres », a-t-elle dit avec bonne humeur après avoir reçu son vaccin.

208 autres travailleurs 

Jeudi, 208 autres travailleurs de la santé estrien recevront une dose du vaccin. L’opération vaccination se reprendra ensuite les 26, 27, 29 et 30 décembre, ainsi que les 2 et 3 janvier. Pour l’instant, l’Estrie a reçu 2925 doses de vaccin; de quoi immuniser près de 1500 travailleurs de la santé sur les quelque 20 000 employés du CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

Les prochaines doses du vaccin de Pfizer pourraient peut-être être déplacées, ce qui n’est pas le cas en ce moment. Le CIUSSS de l’Estrie-CHUS entreprendra alors une tournée de vaccination dans ses CHSLD.

Le vaccin développé par Moderna a été homologué par Santé Canada mercredi (voir textes en page 34).

« Il y a six mois, jamais je n’aurais prédit qu’on aurait si vite deux vaccins contre la COVID-19. Je me réjouis qu’on les ai eus si vite », souligne le Dr Alain Poirier.