Alain Turgeon, président du comité Expo habitat et Sylvain Mathieu, directeur général de l’APCHQ Estrie ont officiellement lancé jeudi la 38e édition de l’Expo habitat Estrie. Ils posent devant la charpente du Compas d’Or.
Alain Turgeon, président du comité Expo habitat et Sylvain Mathieu, directeur général de l’APCHQ Estrie ont officiellement lancé jeudi la 38e édition de l’Expo habitat Estrie. Ils posent devant la charpente du Compas d’Or.

C’est parti pour la 38e Expo habitat Estrie

Simon Roberge, Initiative de journalisme local
Simon Roberge, Initiative de journalisme local
La Tribune
Plus de 20 000 personnes sont attendues durant les prochains jours à l’Expo habitat Estrie qui se tient jusqu’à dimanche au Centre de foires de Sherbrooke. Le salon a été officiellement lancé jeudi.

« C’est 130 exposants, dont 20 nouveaux, souligne Sylvain Mathieu, directeur général de l’APCHQ Estrie. Il y a des choses très originales comme des draperies imprimées où on peut mettre ce qu’on veut. Ça s’adresse beaucoup à ceux qui veulent faire de la rénovation, mais les entrepreneurs généraux sont à peu près tous ici pour ceux qui veulent se construire dans le neuf. »

La domotique prend de plus en plus de place selon M. Mathieu.

« On va retrouver beaucoup de domotique, mais aussi des kiosques qui parlent de transition énergétique, précise M. Mathieu. Comment s’adapter à ce qui s’en vient? Il faut aller vers ça. »

Le Salon tente aussi cette année de s’adapter aux tendances du monde de l’habitation.

« La tendance en ce moment est aux plus petites unités, indique Sylvain Mathieu. Il y a de plus en plus de plex ou de maison de ville. L’an passé il y a eu une augmentation de 50 % de la construction à Sherbrooke par rapport à 2018, mais il y a moins de maisons unifamiliales. Les mœurs changent, les jeunes cherchent de plus petites unités, ils veulent plus voyager. C’est différent. »

Reconstitution

Les visiteurs ne pourront faire autrement que de remarquer une immense charpente de bois à l’entrée du Salon. Il s’agit d’une reconstitution de celle de l’Hôtel du Compas d’Or qui existait à Paris au 16e siècle.

« On a reproduit ça ici et c’est réellement comme une œuvre d’art, résume M. Mathieu. À l’intérieur, il y a 16 pièces décorées. »

Le Salon se déroule jusqu’à dimanche au Centre de foires. Les enfants de moins de 16 ans entrent gratuitement.