Le centre sportif Julien-Ducharme devrait rouvrir au plus tard le 1er octobre.

Centre Julien-Ducharme: casse-tête pour les sports de glace

Le centre Julien-Ducharme n’ouvrira finalement ses portes qu’au début du mois d’octobre. C’est une situation qui force les trois sports de glace (hockey, patinage de vitesse et patinage artistique) à faire preuve de créativité pour démarrer leur saison avec un aréna en moins.

Les organismes s’entendent toutefois pour dire que les conséquences de la prolongation des travaux ne sont pas majeures pour l’instant.

Lire aussi: Dépassement de coûts au centre Julien-Ducharme

« Nos équipes ne sont pas encore formées, nous en sommes encore à évaluer les jeunes pour ensuite les répartir selon leur calibre, explique Stéphane Dion, directeur général chez Hockey Sherbrooke. Mais c’est certain que ça a des effets sur nos grilles horaires et sur le temps de glace disponible. »

Rappelons que les travaux pour le remplacement du réfrigérant, de l’éclairage et des bandes de patinoire au centre Julien-Ducharme coûteront plus cher que prévu. Un budget additionnel de 155 000 $ a été approuvé au conseil municipal mardi. Le centre devrait rouvrir au plus tard le 1er octobre.

« La division sport de la Ville a fait du bon travail, souligne Stéphane Dion. On nous a avertis au mois d’août pour qu’on puisse modifier nos horaires, on nous a aussi confirmé que les rénovations seraient terminées pour le 1er octobre. »

Cette fermeture prolongée touche près de 1500 jeunes de la catégorie novice à bantam chez Hockey Sherbrooke qui doit également composer avec un peu moins de temps de glace aux autres arénas de la Ville puisque le patinage artistique qui pratiquait au centre Julien-Ducharme a également été déplacé.

Stéphane Dion admet toutefois que ce serait très problématique si la situation n’est pas réglée comme prévu pour le 1er octobre.

« Nous avons toujours environ 130 équipes, si nous avons un aréna en moins, il est certain que plusieurs ne pourront pas s’entraîner chaque semaine. Nous avons un plan, mais ce serait un gros problème pour nous si la fermeture du centre se poursuivait en octobre. »

Retardé d’une semaine

Autre conséquence de la fermeture du centre, le début de la saison de patinage artistique a été retardé d’une semaine à Sherbrooke. Lucie Bouffard, vice-présidente technique de Patinage Sherbrooke, assure toutefois que l’organisation s’en sort plutôt bien.

« Nous avons 400 patineurs qui ont été de près ou de loin touchés par cette situation, mais nous avons une très belle entente avec les autres sports de glace. Le patinage de vitesse nous a même donné des heures de glace parce que notre saison est déjà bien entamée. »

« Nous nous sommes assurés que nos patineurs d’élite n’en subissent pas les conséquences, mais ils foulent rarement la glace du centre Julien-Ducharme de toute façon, résume Mme Bouffard. Les impacts se font plus sentir chez les plus jeunes. »

Mme Bouffard abonde également dans le même sens que Stéphane Dion en mentionnant que des problèmes majeurs pourraient survenir si les travaux du centre Julien-Ducharme s’étendaient au-delà de la date annoncée.