Porte-parole du Show de l'entraide 2016, Vincent Gratton a également animé la soirée, à laquelle se sont associés une belle brochette de comédiens, d'humoristes et de chanteurs, dont Bernard Fortin sur cette photo.

Centraide Estrie entame la quarantaine en grand

Pour célébrer en grand ses 40 ans d'existence, Centraide Estrie a réuni une panoplie d'artistes qui se sont livrés sur la scène du Théâtre Granada dans le cadre du Show de l'entraide qui se tenait mercredi soir.
« Le verbe aimer, le verbe donner, le verbe partager sont tous des verbes qui nous unissent ce soir. Ce que tu donnes t'appartient pour toujours », résumait Claire Pelletier en introduction d'une performance qui a coupé le souffle au public.
Pour l'occasion, Vincent Gratton, porte-parole et animateur de l'évènement, a préparé une programmation variée. La foule a eu droit à un amalgame de numéros hétéroclites d'une douzaine d'artistes bien connus.
Au travers des performances poignantes de Marc Hervieux et de Valérie Lahaie, on retrouvait entre autres les anecdotes loufoques de Jean-Michel Anctil et de Philippe Laprise.
Campagne de notoriété
On trouvait bien peu de sièges vides dans la salle, tant sur le parterre qu'au balcon du Théâtre Granada. Cette participation massive peut être attribuée en partie aux efforts du personnel Centraide qui a voulu remanier la formule classique du spectacle-bénéfice. 
« Le but de l'évènement n'était pas nécessairement d'amasser le plus d'argent possible, mais plutôt de faire connaître l'organisme Centraide et sa mission. Peu de gens savent qu'on vient en aide à 68 organismes en Estrie. C'est pour ça qu'on a énormément investi dans la promotion du spectacle, ce qui est chose rare pour un évènement de la sorte. On veut faire grandir la notoriété et le sentiment d'appartenance de Centraide », explique Suzie Hamel qui était responsable de la direction artistique de la soirée.
Annuellement, 60 000 personnes bénéficient des fonds amassés par Centraide Estrie qui se chiffraient à 1 580 000 dollars l'an dernier.
« Pour augmenter la visibilité de l'organisme, on s'est tourné vers les sports et la culture. Nous nous sommes associés avec le Vert & Or et le Phoenix de Sherbrooke entre autres. Le volet culturel, c'est ce soir. Tous les artistes ont accepté de se présenter sur scène bénévolement et la réponse du public est excellente », indique Éric Loubier, coprésident de la campagne Centraide 2015.
Centraide Estrie a profité de la soirée pour remettre neuf prix à des entreprises et des particuliers dans le but de souligner leur implication auprès de l'organisme. Les organisateurs de l'évènement prévoient répéter la formule dans le futur, mais excluent la possibilité d'en faire un rendez-vous annuel.