Simon Lévesque, Nathalie Brown et Marie-Eve Papirakis, du laboratoire de microbiologie Hôpital Fleurimont et Hôtel-Dieu de Sherbrooke, sont heureux de pouvoir compter sur le nouevl équipement de pointe baptisé le COBAS 6800, dont le CIUSSS de l’Estrie – CHUS vient de faire l’acquisition. 
Simon Lévesque, Nathalie Brown et Marie-Eve Papirakis, du laboratoire de microbiologie Hôpital Fleurimont et Hôtel-Dieu de Sherbrooke, sont heureux de pouvoir compter sur le nouevl équipement de pointe baptisé le COBAS 6800, dont le CIUSSS de l’Estrie – CHUS vient de faire l’acquisition. 

Capacité additionnelle d’analyse pour lutter contre la COVID-19

Mélanie Noël
Mélanie Noël
La Tribune
Le CIUSSS de l’Estrie – CHUS a récemment fait l’acquisition pour une somme de 600 000 $ d’un COBAS 6800, deuxième appareil haut débit du genre autorisé et installé au Québec, qui permet notamment de détecter la COVID-19.

Depuis le 19 avril, le COBAS 6800 permet d’améliorer l’accessibilité, la qualité, l’expertise et l’efficience des services offerts par la médecine à la population.

Le projet s’est concrétisé rapidement, soit 34 jours après que le laboratoire de microbiologie à l’Hôpital Fleurimont fut désigné laboratoire de dépistage de la COVID-19, et dix jours après la date de réception de l’appareil par l’établissement.

« La nouvelle chaîne automatisée de biologie moléculaire permet une optimisation du travail. De plus, la cadence des analyses sur le COBAS 6800 est plus élevée, ce qui améliore la performance. Il sera également possible, sur un même spécimen, de faire la recherche en simultané du virus de l’influenza et du virus de la COVID-19. Tous ces avantages contribueront au gain de temps pour fournir les résultats plus rapidement aux usagers », précise le Dr Philippe Martin, chef médical au Service de microbiologie du Département de médecine de laboratoire.

Le rôle de cette nouvelle acquisition sera déterminant dans la lutte contre la COVID-19. « Dès que le laboratoire de microbiologie a été désigné comme centre de dépistage de la COVID-19, les équipes ont travaillé très fort afin de sortir les résultats des analyses dans des délais rapides, et ce, pour protéger la population et limiter la propagation du virus dans la communauté. L’acquisition du COBAS 6800 permettra de soutenir les équipes dans la poursuite de la gestion de la pandémie à la COVID-19 en plus d’assurer le rôle suprarégional de l’établissement pour les analyses du VIH, de l’hépatite B et de l’hépatite C », souligne le Dr Jean Dubé, codirecteur médical et chef du Département de médecine de laboratoire.

Quelque 100 analyses différentes peuvent être effectuées dans les laboratoires de microbiologie du CIUSSS de l’Estre – CHUS. Environ 1430 tests, toutes analyses confondues, sont effectués chaque jour dans les laboratoires de microbiologie. La durée moyenne pour analyser un échantillon COVID-19 et obtenir le résultat en utilisant le COBAS 6800 est de 3,5 heures.