Neptune confirme avoir reçu sa licence d’exploitation de Santé Canada pour la transformation du cannabis à ses installations de Sherbrooke.

Cannabis chez Neptune : feu vert à la transformation

SHERBROOKE — Neptune Solutions Bien-être pouvait difficilement commencer la nouvelle année d’une meilleure manière. L’entreprise confirme avoir reçu sa licence d’exploitation de Santé Canada pour la transformation du cannabis.

L’attestation permet à Neptune de manipuler le cannabis séché, de fabriquer de l’huile de cannabis obtenue par extraction à Sherbrooke et de vendre ses produits et services à d’autres producteurs détenant une licence. La production pourra débuter dans les prochaines semaines, affirme Michel Timperio, président de Neptune Cannabis Business.

Cette licence entraînera la création d’emplois de grande qualité, notamment dans la région de Sherbrooke, ajoute l’entreprise. Neptune espère même avoir la chance d’approvisionner la Société québécoise du cannabis (SQDC).

« C’est effectivement une très bonne nouvelle pour commencer l’année », lance-t-il à La Tribune. « Nous avons investi des sommes importantes pour en arriver à ce résultat. »

« Nous pensons créer une dizaine d’emplois prochainement. Ce sont des postes de qualités, comme des emplois d’ingénieur. Nous avons aussi gardé des employés clefs en vue de notre production. Ce sont des perles rares dans le domaine. »

Neptune peut commencer à commercialiser ses capacités d’extraction afin de devenir l’un des principaux intervenants en matière d’extraction du cannabis, de purification du cannabis et de formulation à partir du cannabis de différents produits à valeur ajoutée. La compagnie respecte ses échéanciers, assure-t-on. D’ici mars prochain, la phase 2 de ses investissements en matière de capacité sera complétée. Ces investissements permettront d’augmenter la capacité de production de l’emplacement à 200 000 kilogrammes de cannabis séché, par rapport à une capacité actuelle de 30 000 kilogrammes.

Partenaires et fournisseurs

Au cours de la dernière année, Neptune a travaillé à la création d’ententes d’approvisionnement auprès de partenaires de l’industrie, notamment Canopy Growth Corporation, une société de production détentrice d’une licence, et a collaboré avec Lonza, un important fournisseur des industries pharmaceutiques, biotechnologiques et d’ingrédients de spécialité, avance-t-on.

L’emplacement de production de Neptune est d’une superficie de plus de 4600 mètres carrés dans le parc industriel de Sherbrooke.

« Nous voulons allez le plus loin possible dans la chaine de valeur à donner au produit », dit M. Timperio.

« Nous avons les équipements et l’expertise. »

C’était une question de mois avant que Neptune obtienne le feu vert complet de Santé Canada. En septembre dernier, l’entreprise avait reçu une lettre de Santé Canada confirmant l’état de préparation de ses installations de Sherbrooke en vue de la production de cannabis à des fins médicales.

En août dernier, Neptune avait annoncé la fin de sa phase 1 d’aménagement du complexe industriel à la suite d’un investissement de 5 millions $ pour la sécurité du site et les équipements. Grâce à cet investissement, son usine de Sherbrooke procédera à l’extraction et à la production d’huile de cannabis.

Neptune a aussi commencé à travailler sur sa phase 2, soit l’accroissement de la capacité avec un budget d’investissement en capital de 4,8 millions de dollars.

En avril, la Ville de Sherbrooke a autorisé le projet de Neptune de transporter ses activités de recherches effectuées sur la rue Comtois dans ses installations du 795, rue Pépin.

Rappelons que Neptune (connue sous le nom de Neptune Technologies & Bioressources) a adapté son usine de Sherbrooke à l’extraction d’huile de cannabis.

En novembre 2017, on apprenait que l’entreprise allait donner une nouvelle orientation à son usine de Sherbrooke, site d’une explosion mortelle il y a cinq ans. Celle-ci servait à produire de l’huile de krill.