Jean-Francois Lisee

Candidatures PQ-QS: Lisée accepte la main tendue

Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, voit «un point tournant» dans l'ouverture exprimée par Québec solidaire, au cours du week-end, quant à des candidatures communes dans le but de battre le gouvernement Couillard, lors des prochaines élections.
Au cours d'une conférence de presse, lundi à Montréal, le chef péquiste a refusé de s'attarder aux divergences de vue entre les deux partis politiques souverainistes, citant au contraire les points de convergence entre eux.
Il a dit accueillir la main tendue à sa propre main déjà tendue à Québec solidaire.
Même sur la question nationale et la tenue d'un éventuel référendum, M. Lisée a soutenu que les positions du PQ et de QS n'étaient pas si éloignées que ça. Pourtant, M. Lisée ne veut pas de référendum avant 2022 au moins, alors que QS est beaucoup plus pressé. Interrogé à ce sujet, M. Lisée a soutenu que le programme de Québec solidaire ne mentionnait pas explicitement la tenue d'un référendum dès son premier mandat.
Par ailleurs, interrogé sur les déclarations du président de la FTQ, Daniel Boyer, qui a indiqué dans une entrevue à La Presse canadienne que sa centrale syndicale n'appuierait vraisemblablement pas le PQ lors des prochaines élections, mais concentrerait ses énergies à faire battre le gouvernement libéral, M. Lisée a soutenu que c'était exactement ce qu'il souhaitait.