Le projet Adventurus a été présenté au Salon National Quad-Motoneige de Montréal l’automne dernier.
Le projet Adventurus a été présenté au Salon National Quad-Motoneige de Montréal l’automne dernier.

Camping sauvage de luxe en véhicule côte-à-côte

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
Un groupe d’étudiants en génie mécanique de l’Université de Sherbrooke a bien hâte que l’actuelle crise de la COVID-19 soit chose du passé, car ils pourront mettre la dernière main au projet baptisé Adventurus.

Composée de sept étudiants de la concentration entrepreneuriale, l’équipe a développé et fabriqué la première solution permettant l’expédition récréative en véhicule côte-à-côte, qui permet de faire du camping sauvage de luxe.

L’équipement développé permet à l’utilisateur de profiter «des performances de son véhicule côte-à-côte le jour et de dormir et cuisiner confortablement le soir venu, où qu’il soit, le tout sans dépendre des services» d’un terrain de camping. Le projet pourrait avoir des débouchés importants.

«Nous avons procédé à des essais au cours de l’hiver, mais nous devons le faire le printemps et l’été pour connaître son comportement en situation réelle», commente Olivier Duhamel, porte-parole du groupe.

«Mais actuellement, nous sommes confinés, souvent dans des villes et des régions différentes. C’est difficile de coordonner des essais. Nous voulons l’essayer pour vrai.» Les étudiants ont regroupé leurs intérêts pour le camping, les véhicules hors-route et le plein air.

Le groupe entend profiter des mouvements « VanLife » et « Overlanding » qui sont en émergence depuis des années. Le module adapté comprend le nécessaire pour cuisiner, manger, se laver et dormir après une journée sur les sentiers. De plus, l’équipement peut s’adapter aux amateurs de chasse et de pêche, ajoute Olivier Duhamel.

«Aux États-Unis, des parcs nationaux permettent de se balader avec des quads et des véhicules côte-à-côte. Il est aussi possible de faire des expéditions sur des sentiers dans le nord du Québec.»

Le module adapté comprend le nécessaire pour cuisiner, manger, se laver et dormir après une journée sur les sentiers.

«Nous avons pensé le projet pour permettre une fin de semaine complète de randonnée en autonomie, sans avoir à arrêter dans un relais.»

Le projet Adventurus a été présenté en décembre lors de l’exposition MégaGÉNIALE et a remporté le prix Coup de coeur du public.

Il a fait l’objet d’un reportage dans les pages du magazine Sentier Quad. Il a été en démonstration au Salon national Quad-Motoneige de Montréal l’automne dernier.

«Nous avons pu recevoir de bons commentaires des gens», rapporte Olivier Duhamel.

«Plusieurs connaissaient déjà le produit.»

Reste à savoir si le groupe voudra se lancer dans une autre aventure, soit celle de la mise en marché du produit. Dans le monde du quad, la version côte-à-côte connaît une grande popularité.

«Il y a un potentiel de mise en marché, reconnaît-il. Mais il faut savoir si les membres du groupe veulent se lancer dans ce projet. Nous avons d’autres occupations. Par exemple, moi je suis à la maîtrise.»

Olivier Duhamel, porte-parole du groupe.

«Il y a aussi un long processus de validation à respecter. Au Québec, avant de mettre en marché une simple cafetière, il faut faire plein de démarches. Pour un équipement pour véhicule aussi, il y a des questions de sécurité à observer.»