Bill Morneau

Budget Morneau: Dusseault énumère les préoccupations des Estriens

Le député Pierre-Luc Dusseault espère que le budget fédéral présenté mercredi à la Chambre des communes répondra aux nombreuses préoccupations des Sherbrookois et des Estriens.
Pierre-Luc Dusseault
Les libéraux se sont  engagés sur plusieurs enjeux importants pour la région  et les électeurs veulent des actions concrètes, affirme le député néo-démocrate.
«Depuis les dernières élections, l'Estrie attend toujours des annonces importantes du gouvernement fédéral. Je pense notamment à la réfaction des manèges militaires de Sherbrooke, pour lesquels j'ai interpellé le ministre de la Défense nationale, au financement récurrent et à long terme de l'Observatoire du Mont-Mégantic, ou encore à la mise en place de la voie de contournement à Lac-Mégantic, pour laquelle le premier ministre s'était engagé personnellement», soutient M. Dusseault.
«Force est de constater que ce gouvernement n'a rien fait pour les Estriens depuis pratiquement deux ans  et c'est tout à fait inacceptable.»
Le prochain budget du ministre des Finances Bill Morneau est «une opportunité supplémentaire pour le gouvernement d'annoncer des mesures concrètes qui vont améliorer notre économie et surtout  pour améliorer les conditions de vie des gens de chez nous».
«Il est temps que les libéraux comprennent qu'en politique il faut que les bottines suivent les babines, et que les promesses d'investissements doivent profiter à tous, par uniquement aux amis du parti et aux grandes entreprises», estime le député de Sherbrooke.
On apprenait en février dernier que de 60 à 70 millions $ seront investis au manège militaire Colonel-Gaétan-Côté de la rue Belvédère au cours des dix prochaines années. Les installations seront modernisées, selon des informations obtenues par La Tribune.
Quant au manège militaire de la rue William, il fermera ses portes d'ici sept à dix ans et sera ensuite mis en vente.
L'avenir de l'Observatoire du Mont-Mégantic est assuré au moins pour les deux prochaines années, grâce à une contribution non remboursable d'un million $ octroyée à l'Université de Montréal par Développement économique Canada (DEC).
Le premier ministre Justin Trudeau a dit vouloir tout mettre en oeuvre pour accélérer le processus d'étude de faisabilité d'une voie de contournement ferroviaire à Lac-Mégantic. On espère ainsi gagner deux ou trois ans sur le processus en cours pour entreprendre la construction en 2019 plutôt qu'en 2022, avait conclu en janvier le maire de Lac-Mégantic, Jean-Guy Cloutier, après s'être entretenu en privé avec M. Trudeau.