L'application peut être téléchargée sur un cellulaire.
L'application peut être téléchargée sur un cellulaire.

Bouge-toi l'cube du Grand défi: succès instantané

Johanne Saint-Pierre
Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien
En plus d’inciter les adolescents à bouger virtuellement « en groupe » dans le respect des mesures de distanciation sociale, la nouvelle application Bouge-toi l’cube, lancée par l’organisation du Grand défi Pierre Lavoie, s’avérera un outil additionnel utile pour les enseignants d’éducation physique, et ce, même après la fin du confinement. De plus, l’application continuera d’être améliorée pour bien répondre aux attentes des jeunes.

« Dès que le confinement sera terminé, l’école va pouvoir continuer à s’en servir », souligne Pierre Lavoie en entrevue. Avec son équipe, il a travaillé à concocter une application qui permettrait aux professeurs d’éducation physique d’inciter les élèves à bouger et que ces derniers aient du plaisir à s’activer en compagnie de leurs amis. En plus de voir la progression de leur école, les jeunes auront accès à des conseils d’entraînement et de nutrition.

Pierre Lavoie précise que la nouvelle application est un outil qui peut se développer dans le temps.

Bel accueil

À peine lancée lundi matin, la nouvelle application disponible sur iPhone et Androïd reçoit déjà un bon accueil. Il n’était même pas 10h que déjà 354 écoles secondaires s’étaient inscrites sur une possibilité de 600 écoles au Québec, incluant la formation professionnelle. Pour Pierre Lavoie, cet outil, grâce auquel on veut mettre du piquant dans le quotidien des ados pendant le confinement, répond à un besoin. « C’est un bel outil ! La semaine dernière, j’ai fait des « focus group » avec des élèves de secondaires 4 et 5 et j’ai aussi fait un groupe test avec des enseignants en éducation physique pour s’assurer que tout était correct », explique-t-il en ajoutant que « l’application va beaucoup évoluer au cours des prochaines semaines ». 

« On aurait pu attendre d’être parfait avant de la lancer, mais il y avait un empressement de faire bouger les jeunes », souligne-t-il, en précisant que « pour l’instant, la possibilité de faire de petits groupes ou de plus petits défis n’est pas encore accessible. Mais rapidement, ils pourront se lancer leurs propres défis entre eux sur les distances à faire ». 

Actuellement, le jeune télécharge l’application où il peut mettre son profil, sa photo et mettre de petits vidéos et tout se connecte directement avec son école. « Ils vont pouvoir se faire de petits groupes et se lancer de petits défis comme faire la distance entre Saguenay et Québec cette semaine, par exemple. Chaque fois qu’ils vont faire un kilométrage à la marche ou à la course, ce dernier va directement se cumuler dans (le kilométrage) de l’école. »

Chaque semaine, chaque école pourra voir le nombre de kilomètres accomplis. Les écoles sont invitées à relever le défi provincial de cumuler les kilomètres pour faire un tour virtuel du Québec (total de 12 000 kilomètres). Toutes les écoles ensemble ont l’objectif commun de faire le tour de la Terre, soit 40 075 kilomètres. Chaque école pourra voir sa progression sur le parcours terrestre. « Si ça va bien, on pourra peut-être ajouter le défi de la Terre à la lune, etc. », note Pierre Lavoie.

En développement

L’application offre aussi l’avantage de permettre à tous les jeunes, qu’ils soient doués ou non pour le sport, de contribuer au projet, sans pression, car les jeunes ne sont pas obligés de mettre une photo ou des vidéos. C’est toujours sur une base volontaire.

« Plus tard, on souhaite inscrire d’autres sports qui ne peuvent être pratiqués présentement durant le confinement », mentionne le cofondateur du GPDL. Par exemple, une heure de volleyball pourra être convertie en un nombre de kilomètres, selon des ratios préétablis.

« On a aussi eu des demandes (d’appli) pour le primaire et pour les adultes. On est en train de cogiter pour le primaire (qui ont déjà Force 4 sur Facebook) et on travaille sur le volet adulte », ajoute Pierre Lavoie, qui attend de voir la réponse à la mouture destinée aux adolescents. 

Même le populaire directeur de la Santé publique, Horacio Arruda, a apporté son grain de sel pour inviter adolescents et enseignants à demeurer actifs durant le confinement avec une vidéo pour chaque groupe. Aux jeunes, il avoue d’entrée de jeu qu’il est « vraiment désolé de vous avoir enfermés à la maison. Ce n’est pas parce que je veux, mais parce qu’il faut faire ça pour protéger nos personnes plus âgées. Mais Pierre Lavoie et sa gang ont pensé à une activité qui s’appelle “Bouge-toi l’cube”, une application que même vos proches vont pouvoir utiliser et vous allez même pouvoir faire des compétitions entre écoles ». 

Donnant l’exemple, le Dr Arruda s’est lui-même inscrit à son ancienne école secondaire, la Polyvalente Sainte-Thérèse. « Participez et je compte sur vous pour rester en forme. Et ça va être moins plate que de rester à ne rien faire à la maison ! », de conclure le dynamique personnage.