Bob le Chef mettra les pieds pour la première fois à la Fête des vendanges, où il réalisera deux recettes devant public.

Bob le Chef s'amène à la Fête des vendanges

Le monde de la gastronomie au Québec n'est pas animé que par des chefs cuisiniers bon chic, bon genre. À chacune de ses interventions, Bob le Chef en fait la démonstration par 10. Pas question pour lui de faire du fla-fla ni de se travestir pour épater la galerie. Son authenticité transpire et une large part de son public l'aime précisément pour cette raison.
Attendu à la Fête des vendanges Magog-Orford aujourd'hui samedi, Bob le Chef ne s'est pas laissé formater par les médias de masse : il est resté fidèle à lui-même depuis ses débuts sur le web il y a une douzaine d'années.
« J'ai toujours fait mon boulot pour m'amuser, souligne-t-il. Quand j'ai commencé sur internet, je m'adressais surtout à des jeunes skateurs. Mais je n'ai pas changé mon approche même si j'ai une clientèle plus large maintenant. J'essaie de garder mes recettes simples et amusantes. Le beau, bon et pas cher, ça ne plaît pas seulement aux jeunes. »
De son vrai nom Robert James Penny, Bob le Chef a publié trois livres de cuisine depuis ses débuts. Il a également agi comme chroniqueur dans plusieurs émissions de radio et de télévision. Mais ce sont probablement toutes les « démonstrations-conférences » qu'il offre, aux quatre coins de la province, qui l'occupent le plus.
À la Fête des vendanges, Bob le Chef réalisera justement deux recettes devant public sous le chapiteau de l'Académie gourmande Provigo. Il cuisinera un coq au vin « à la façon Bob » ainsi qu'un sabayon, une préparation d'origine italienne.
Ce sera la première fois qu'il mettra les pieds à la Fête des vendanges, un événement qui attire tous les ans des dizaines de milliers de personnes à la pointe Merry, à Magog. « La fête du Travail, pour moi, c'est habituellement une période occupée. Mais, cette fois, j'étais libre pour venir à Magog quand on me l'a demandé », note-t-il.
Sa venue à Magog ne sera certainement pas une torture pour lui, compte tenu de l'amour presque inconditionnel qu'il porte au vin. Il s'intéresse d'ailleurs aux produits des vignobles québécois, dont il vante les mérites.
« On fait maintenant d'excellents vins au Québec. Il y a eu une évolution au fil des ans, surtout dans les dix dernières années, et certains viticulteurs font vraiment de beaux produits aujourd'hui. Il fallait laisser le temps à la vigne de pousser, au début, alors c'est un peu normal que ça ait pris un peu de temps avant qu'on produise des choses plus intéressantes dans les vignobles québécois. »
Quoi qu'il en soit, il juge que les événements tels la Fête des vendanges constituent un must. « C'est tellement important des événements comme ça. On a de fiers producteurs, au Québec, et il faut leur donner une vitrine », affirme-t-il avec conviction.
Rappelons que l'édition 2017 de la Fête des vendanges s'étend sur cinq jours, plus précisément les 2, 3, 4, 9 et 10 septembre. Des dizaines de producteurs de vins, cidres et autres seront réunis sous un large chapiteau pour l'occasion. En plus de pouvoir visiter les stands des producteurs et assister aux démonstrations culinaires de chefs réputés, les festivaliers auront l'opportunité de voir de talentueux musiciens sur scène.