Philippe Couillard était à Sherbrooke mardi.

Blitz de Couillard à Sherbrooke pour faire pencher la balance

Le premier ministre sortant Philippe Couillard a choisi Sherbrooke et ciblé les familles pour amorcer la dernière semaine de la campagne électorale.

Flanqué des candidats estriens du Parti libéral du Québec (PLQ), Philippe Couillard a réitéré ses engagements en matière familiale avec en trame de fond des enfants s’amusant dans les jeux modulaires du parc d’amusement et de développement intérieur Le Rigolo de Sherbrooke.

Lire aussi: Campagne positive: Couillard change son fusil d’épaule à l’endroit de la CAQ

« Aujourd’hui, je veux vous parler de famille. Depuis un mois, nous vous présentons des mesures concrètes et réalistes pour faciliter la vie des Québécois et Québécoises, des familles, des travailleurs, des entrepreneurs, des ainés qui ont bâti la société », a lancé Philippe Couillard.

Il a dressé la liste de ses engagements de mise en place de 25 supers-cliniques supplémentaires, des visites chez le dentiste gratuites jusqu’à 16 ans et de la mise en place de meilleures écoles.

Le chef du PLQ a réitéré ses engagements pour offrir plus de « temps et d’argent pour permettre aux Québécois de faire leurs choix ». « Nous voulons que l’environnement des ainés soit adapté à leurs besoins », indique M. Couillard.

Concernant l’accès à un médecin de famille, Philippe Couillard a mentionné qu’il visait 90 pour cent de la population d’ici la fin d’un prochain mandat. Il est revenu sur la gratuité pour le stationnement à l’hôpital pour les premières deux heures et 7 $ maximum pour la journée et qu’il souhaitait émettre une deuxième carte d’assurance-maladie aux enfants de moins de 14 ans.

« C’est une petite mesure qui n’est pas un détail. C’est très concret pour les familles », signale M. Couillard.

Le chef du Parti libéral du Québec (PLQ) a aussi répété son engagement des 2000 nouvelles places de garde principalement en milieu de travail ou milieu d’étude, le transport en commun gratuit pour les étudiants à temps plein et les aînés, les services éducatifs gratuits à quatre ans, en maternelle ou en service de garde, une deuxième personne pour accompagner l’enseignant dans les maternelles et première année, l’élimination des six premiers échelons de salaire pour les enseignants et un examen de français obligatoire avant la diplomation des enseignants.

« Du temps, de l’argent et des services adaptés à la réalité », avance Philippe Couillard.

Des crédits d’impôt bonifiés pour l’achat de’ une première habitation, un régime d’assurance parentale plus flexible, un programme d’aide familial intermédiaire pour 10 000 enfants handicapés de plus et un revenu de base pour les enfants handicapés de plus de 18 ans inaptes à l’emploi.

« Nous avons réalisé 82 pour cent de nos engagements, une première depuis 30 ans. On s’est donné les moyens de rêver, mais surtout les moyens de réaliser. On peut aller plus loin. On fera ce que l’on dit dans un deuxième mandat », assure Philippe Couillard.

Boulets contre la CAQ

Le chef du PLQ n’a pas manqué l’occasion de tirer à boulet rouge sur les engagements de la Coalition avenir Québec et du chef François Legault.

« Leurs propositions sont toutes croches. Leur chef est brouillon. Il parle des deux côtés de la bouche selon l’endroit où il est. Et plus il parle, moins on le comprend. Je crois même que plus il parle, moins il se comprend », a souligné Philippe Couillard qui affirme qu’il faut douter de la compétence de François Legault.

Lutte dans Sherbrooke

Concernant la lutte à quatre qui se dessine dans la circonscription de Sherbrooke, Philippe Couillard ne veut pas se lancer dans l’analyse politique.

« Je suis confiant parce que nous avons derrière nous quatre budgets équilibrés consécutifs, des marges de manœuvre, des accomplissements. On propose de façon crédible des solutions pour l’avenir, pour faciliter la vie des Québécois », affirme M. Couillard,