Même s’il est encore trop tôt pour évaluer l’effet qu’aura la COVID sur son taux de fréquentation, l’Université Bishop’s se dit prête à toute éventualité en vue de la rentrée qui aura lieu le 9 septembre sur le campus de l’arrondissement de Lennoxville.
Même s’il est encore trop tôt pour évaluer l’effet qu’aura la COVID sur son taux de fréquentation, l’Université Bishop’s se dit prête à toute éventualité en vue de la rentrée qui aura lieu le 9 septembre sur le campus de l’arrondissement de Lennoxville.

Bishop’s prête à toute éventualité

Alain Goupil
Alain Goupil
La Tribune
Même s’il est encore trop tôt pour évaluer l’effet qu’aura la COVID sur son taux de fréquentation, l’Université Bishop’s se dit prête à toute éventualité en vue de la rentrée qui aura lieu le 9 septembre sur le campus de l’arrondissement de Lennoxville.

Depuis quelques années, le taux de fréquentation à Bishop’s se situe entre 2500 et 2900 étudiants, dont la moitié habitent à l’extérieur du Québec.

« La grande question est de savoir combien d’entre eux vont effectivement se présenter, indique Olivier Bouffard, directeur des communications de l’établissement. On prévoit que beaucoup d’étudiants vont attendre à la dernière minute avant de décider s’ils viendront ou pas. Tous les chiffres que nous avons en ce moment sont à prendre avec un grain de sel. »

Parmi la cohorte 2020-2021, l’Université Bishop’s prévoit accueillir près de 80 étudiants en provenance des États-Unis, grâce aux assouplissements mis en place à la frontière canado-américaine.

« Même avec les assouplissements, ils vont quand même devoir s’isoler pendant 14 jours et suivre les directives qui leur seront données à la frontière », précise M. Bouffard.

« Pour ce qui est de nos étudiants en résidence sur le campus, toutes les mesures sont en place pour qu’ils puissent s’isoler tout en étant nourris et logés convenablement. »

Un comité d’accueil sera chargé de s’occuper des étudiants internationaux. « On a un nouveau Bureau de services aux étudiants internationaux qui a été mis sur pied avant la pandémie et qui sera là pour les guider. Ils seront pris en charge pour leur indiquer quelles sont les épiceries et les pharmacies qui offrent un service de livraison, etc. »

« Dans nos communications avec les étudiants américains, on leur a fortement recommandé de se présenter avant le 19 août pour pouvoir compléter leur période d’isolement à temps pour le début des cours le 9 septembre », ajoute le porte-parole de Bishop’s.

Présence

M. Bouffard indique que l’Université entend offrir tous ses cours en mode présentiel à ceux et celles qui se présenteront sur le campus.

« Nous allons offrir les deux options. Nous allons faire tout ce qui est en notre possible pour offrir des cours en présentiel. Cependant, pour les étudiants qui, pour des raisons de santé ou autre, voudraient commencer le semestre en ligne, dans l’immense majorité des cas, nous allons pouvoir offrir une alternative. Nous voulons offrir un maximum de flexibilité à nos étudiants. »

Sur les quelque 2800 étudiants qui fréquentaient l’Université Bishop’s en 2018, la moitié provenait du Québec. Vingt-cinq pour cent proviennent des autres provinces canadiennes et vingt-cinq pour cent de l’étranger.