La Tribune
Les bénévoles du Club des petits déjeuners sont des denrées rares.
Les bénévoles du Club des petits déjeuners sont des denrées rares.

Besoin criant de bénévoles au Club des petits déjeuners

Isabelle Pion
Isabelle Pion
La Tribune
Les bénévoles du Club des petits déjeuners sont des denrées rares. Uniquement pour trois écoles primaires de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS), le Club recherche entre 15 et 20 bénévoles. Les écoles LaRocque et Sylvestre doivent absolument trouver un bénévole en chef en vue de la prochaine rentrée scolaire. Sans ce bénévole indispensable, le service pourrait être compromis à l’école LaRocque, illustre Mélanie Bernard, directrice adjointe dans cet établissement. Cette quête de bénévoles n’est pas qu’un enjeu estrien : il s’étend aussi à l’échelle provinciale, indique-t-on au Club des petits déjeuners.