Une célébration particulière de l'Action de grâce en 2020
Une célébration particulière de l'Action de grâce en 2020

Beaucoup de Canadiens célèbrent l'Action de grâce virtuellement

La Presse Canadienne
Alors que la deuxième vague de la pandémie de COVID-19 progresse au pays, on demande aux Canadiens d'un océan à l'autre de limiter la taille de leurs rassemblements pour l'Action de grâce ou alors de se réunir virtuellement.

Le nombre quotidien de cas continuant d'augmenter dans plusieurs provinces, des restrictions accrues sont entrées en vigueur dans les zones chaudes à l'approche du long week-end.

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, a exhorté les gens à s'en tenir à leurs foyers immédiats, affirmant qu'il était trop risqué d'étendre la célébration à la limite actuelle de rassemblement à l'intérieur de 10 personnes.

Le message du premier ministre Ford a été émis alors que la province imposait des restrictions plus sévères dans les régions durement touchées de Toronto, d'Ottawa et de Peel.

Au Québec, où presque toutes les communautés le long du fleuve Saint-Laurent sont maintenant considérées «zone rouge», le ministre de la Santé Christian Dubé a déclaré jeudi que la police installerait des points de contrôle sur les routes menant à certaines régions de la province.

Même dans la soi-disant «bulle atlantique», où le nombre de cas a augmenté ces derniers temps, les responsables exhortent les gens à limiter leurs rassemblements à leur cercle immédiat de 10 personnes.

«Les Néo-Écossais ont apporté des changements à leur vie quotidienne pour aider à réduire la propagation de la COVID-19, et ce n'est pas différent pour l'Action de grâce, a déclaré le Dr Robert Strang, médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse, dans un communiqué.

«Lorsque vous décidez qui inviter, tenez compte des impacts sur la famille et les amis qui peuvent être plus vulnérables et ajustez vos célébrations pour être aussi sûres que possible.»

Le premier ministre de la Colombie-Britannique John Horgan a également fait remarquer que la fête serait différente cette année, tout en encourageant les Britanno-Colombiens à célébrer «de manière créative et sécuritaire».

«En raison de la COVID-19, nous nous connecterons en petits groupes, ou virtuellement, ou par téléphone», a déclaré John Horgan dans un communiqué.

«Nous sommes plus forts ensemble. Joyeuse Action de grâce.»