Au cours des derniers mois, l'enveloppe extérieure de la cathédrale a été complètement réparée au coût de 5,2 M$, soit 700 000 $ de moins qu'anticipé.

Basilique-cathédrale Saint-Michel: une première mission accomplie

Le comité Amen Saint-Michel entreprendra son « sprint final » en 2017 pour obtenir le financement nécessaire afin de compléter la réfection de la Basilique-cathédrale Saint-Michel.
Au cours des derniers mois, l'enveloppe extérieure de la cathédrale a été complètement réparée au coût de 5,2 M$, soit 700 000 $ de moins qu'anticipé. Les joints de maçonnerie, vieux de plus de 100 ans, ont complètement été refaits, les fenêtres ont été remplacées et solidifiées, la toiture complètement refaite de même que la salle Cabana, notamment. Les travaux ont également été complétés à l'intérieur des délais prévus, se réjouit le représentant de la campagne Amen St-Michel, Marc Bureau.
« Ça, on s'en vante un peu, parce qu'on a réalisé les travaux en deçà du budget et à l'intérieur des délais prévus. Mais on a réussi ça grâce à un paquet de monde », souligne-t-il.
« Il y avait tellement de bénévoles et il y a tellement de Sherbrookois qui sont généreux et qui tiennent visiblement à ce monument. C'est un endroit de rassemblement non seulement religieux, mais civil aussi. C'est l'endroit le plus photographié de Sherbrooke. »
Les responsables de l'organisme Amen Saint-Michel, qui a été mis sur pied en 2013 pour voir à la protection et à la conservation de la Basilique-Cathédrale Saint-Michel de Sherbrooke et de l'Évêché de Sherbrooke, ont dressé le bilan de la première phase des travaux jeudi soir, lors d'un coquetel tenu avec une soixantaine de donateurs et bénévoles.
« Merci à vous, petits et grands donateurs, qui avez mis la main dans votre poche pour nous permettre de mener ce vaste chantier, a par ailleurs exprimé Mgr Luc Cyr. C'est grâce à vous tous que nous sommes sur la voie de la réussite et que nous serons en mesure de réparer et protéger ce joyau patrimonial, touristique, artistique et humain ».
Le comité Amen Saint-Michel lançait en 2014 une vaste campagne de financement visant à collecter 8,5 M$ sur cinq ans pour restaurer la basilique-cathédrale Saint-Michel et l'archevêché du diocèse de Sherbrooke.
Des travaux de réparation et de conservation estimés à 2,8 M$ demeurent à être effectués, notamment pour réparer le parvis de la Cathédrale et le recouvrement de l'Archevêché. Le comité devrait présenter ses stratégies de financement pour la phase 2 des travaux au cours des prochaines semaines.
« On a 5,2 M$ d'investis à ce moment-ci. L'eau rentrait dans la cathédrale et il fallait protéger le monument. C'était la plus grosse étape. Ce sera le sprint final en 2017 », résume Marc Bureau.