La première ministre du Québec Pauline Marois.

Aux urnes le 7 avril

Les Québécois sont appelés à se donner un nouveau gouvernement le lundi 7 avril.
Après 18 mois de pouvoir, la première ministre Pauline Marois a mis fin à ce qui n'était plus un grand suspense, mercredi matin, en se rendant chez le lieutenant-gouverneur.
Après une brève et dernière séance du conseil des ministres visant à adopter les décrets nécessaires, elle a fait une déclaration publique avant de se diriger vers les bureaux du lieutenant-gouverneur Pierre Duchesne de dissoudre l'Assemblée nationale, plongeant aussitôt le Québec en campagne électorale, la cinquième en 11 ans.
Quelque six millions d'électeurs devront donc choisir les 125 députés qui les représenteront et formeront la prochaine assemblée.
Au moment de la dissolution de la Chambre, le Parti québécois (PQ) détenait 54 sièges, le Parti libéral du Québec (PLQ), 49, la Coalition avenir Québec (CAQ), 18, et Québec solidaire (QS), deux, tandis que deux députés étaient indépendants, Daniel Ratthé et Fatima Houda-Pepin.
Dans la circonscription de Sherbrooke, le péquiste Serge Cardin affrontera le libéral Luc Fortin, qui a entre autres occupé le poste de conseiller aux communications de Jean Charest. Hélène Pigot et Philippe Girard représenteront respectivement les couleurs de Québec solidaire et de la Coalition avenir Québec. Dans St-François, le ministre de la Santé et des Services sociaux Réjean Hébert tentera d'obtenir un deuxième mandat. Guy Hardy (PLQ), Gastron Stratford (CAQ) et André Poulin (QS) tenteront également de se faire élire.
Plusieurs candidats avaient déjà fait connaître leur intention. Dans Richmond, où la libérale Karine Vallières a été élue lors des dernières élections, Étienne-Alexis Boucher briguera les suffrages. Colombe Landry défendra de nouveau les couleurs de QS, tandis que le candidat Alain Dion représentera la CAQ.
Le péquiste Michel Breton tente de nouveau sa chance dans Orford, où il a déjà dû s'incliner devant le député libéral Pierre Reid. Marc Alexandre Bourget représentera pour sa part la CAQ.