Le terrain situé entre le développement place de la Source et l'ancien Brico-Max pourrait voir pousser un nouvel édifice commercial le long de la 410.

Autre développement commercial le long de la 410

Le boom commercial pourrait bien se poursuivre le long de l'autoroute 410. Les Développements Iberville, propriétaires d'un terrain situé entre l'ancien Brico-Max et le développement place de la Source, site de l'ancien Relais Saint-François, cherchent des locataires pour un futur édifice commercial.
Jim Cooper, directeur de location aux Développements Iberville, se fait avare de détails sur le projet ou sur l'échéancier souhaité. « C'est un terrain à développer un jour. Nous avons installé un panneau pour faire de la publicité, mais il faut des clients pour faire un projet. Nous aimerions faire partie de l'essor commercial dans ce secteur. Nous attendons des clients pour développer. »
L'essor commercial, c'est la rénovation du Carrefour de l'Estrie, la construction de la Coop d'Alentour sur la rue Jean-Paul-Perrault et l'ouverture prochaine du Village des valeurs et de JYSK dans l'ancien Brico-Max.
« Nous étions les anciens propriétaires du Carrefour. Nous connaissons bien le secteur. Le terrain est bien situé, le long de l'autoroute 410. Nous sommes toujours des joueurs actifs et nous construirons selon les exigences de nos clients », ajoute M. Cooper.
L'accès aux commerces se ferait à travers le stationnement de l'ancien Brico-Max plutôt que par le quartier résidentiel situé à l'arrière.
Les besoins commerciaux sont-ils suffisants pour justifier l'implantation de nouveaux commerces à cet endroit? Jim Cooper croit que oui, citant à preuve les investissements sur le terrain voisin.
À Commerce Sherbrooke, bien que l'analyse spécifique du secteur n'ait pas été réalisée, le directeur général Gilles Marcoux voit une bonne nouvelle dans les intentions de Développements Iberville.
« Il semble y avoir une demande. Il y a une tendance. Nous ne sommes plus dans l'ère des grandes surfaces. Mais il y a toujours eu de l'intérêt pour ce secteur, qui est en transformation pour répondre aux nouvelles tendances. Les centres commerciaux n'ont pas le choix de se réinventer. Le secteur du Carrefour de l'Estrie demeurera un pôle suprarégional », commente M. Marcoux.
Le terrain en question a une superficie de 29 500 pieds carrés et est évalué à 2,2 M$.