Les travaux d’asphaltage se poursuivent pour encore quelques semaines sur l’autoroute 10 à la hauteur de Saint-Élie.

Autoroute 10: des travaux encore jusqu’au 9 novembre

SHERBROOKE — Les utilisateurs de l’autoroute 10 devront patienter encore quelques semaines avant la fin des travaux d’asphaltage qui causent de nombreux bouchons de circulation. Selon le ministère des Transports du Québec (MTQ), le chantier ne doit prendre fin que le 9 novembre prochain.

Les automobilistes qui utilisent ce tronçon ont pourtant vu les panneaux à affichage variable indiquer que les travaux entre les sorties 133 et 137 en direction est devaient être complétés pour le 19 octobre. Lundi matin, on donnait des informations concernant la période du 22 au 26 octobre.

Selon Dominique Gosselin, conseillère en communication au MTQ en Estrie, la date qui a toujours été retenue pour l’exécution des travaux est le 9 novembre. « Nous avons décidé d’afficher dorénavant les travaux semaine par semaine », dit-elle à La Tribune.

« Nous donnons ainsi l’information au fur et à mesure et on peut donner un portrait plus juste de la situation.». 

Le chantier d’asphaltage a débuté vers le 25 septembre. Il a occasionné plusieurs problèmes de circulation, ayant des répercussions sur l’ensemble du réseau routier du secteur, notamment jusque sur l’autoroute 440.

Ces travaux s’ajoutent à d’autres qui ont eu lieu notamment sur la route 220 dans le secteur Saint-Élie.

Rappelons qu’ils avaient été précédés par un chantier de chemins de déviation pour permettre la circulation à contresens sur l’autoroute 10.

On redouble d’efforts pour accélérer la machine, car l’hiver approche. On a dû poursuivre le travail les fins de semaine. Rappelons que l’asphaltage ne peut se dérouler durant la nuit à ce temps-ci de l’année en raison des températures plus froides.

Une première couche d’asphalte est complétée entre les sorties 133 et 137, ajoute Mme Gosselin. Il reste à poser la deuxième couche de pavage. On devra ligner et creuser des bandes rugueuses. Il n’est pas exclu qu’on puisse terminer avant le 9 novembre si la météo collabore.

« Il faut être patient. Une fois le chantier complété, la douceur de roulement y sera pour les automobilistes », plaide-t-elle.