La jeune Florence Breton, qui a profité des bons soins de la Fondation du CHUS, s’implique maintenant dans cette fondation à titre d’ambassadrice.

Au cœur de la vie : 5 591 791 $ avec le sourire

SHERBROOKE — Pour la première fois au Carrefour de l’Estrie et pour la première édition avec Jean-François Breau à la barre d’Au cœur de la vie, la Fondation du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS) a dépassé son objectif en amassant 5 591 791 $.

La présidente du conseil d’administration, Sophie Warren, se réjouit de ce résultat. « Nous sommes emballés. C’est grâce à la population, c’est incroyable. Ce soir, nous avons reçu des appels de partout. Les gens sont mobilisés, car ils connaissent l’importance de se doter de bons soins. Dans un objectif de 40 M$ sur cinq ans, c’est un beau montant. C’est un beau signe, on sent un bel appui de la part de la population », décrit-elle.

L’idée de faire l’événement au Carrefour de l’Estrie a été bien reçue par les citoyens, puisque plusieurs dizaines de personnes se sont arrêtées à un moment ou à un autre afin d’apprécier la musique des artistes invités ou les entrevues bien dirigées par le chanteur Jean-François Breau et par les animatrices Émilie Richard et Valérie Sirois.

« J’ai pris des appels ce soir et j’ai demandé aux gens s’ils savaient qu’on était au Carrefour. Les gens me répondaient que oui! Le Carrefour est un lieu commun pour une grande partie de la population. Les gens nous connaissaient. C’était leur fondation dans leur Carrefour. Des gens qui ont bénéficié de certains soins sont même venus faire un tour », a commenté Mme Warren, visiblement heureuse.

« Un sourire fait la différence »

Florence Breton, une adolescente de 15 ans, est une battante, une survivante. La jeune femme a eu un cancer qui s’est attaqué à sa glande thyroïde, ce qui a nécessité deux chirurgies. Elle est la preuve vivante qu’on peut retirer du positif dans toutes les sphères de notre vie.

Si elle a vécu des mois plus difficiles, aujourd’hui, l’adolescente donne tout son cœur à la Fondation du CHUS. Celle-ci a été interviewée par Jean-François Breau à l’occasion de l’émission Au cœur de la vie, a animé des conférences de presse et a même son visage tapissé à l’hôpital de Fleurimont.

« Dès que j’ai reçu l’invitation, j’ai dit ‘‘Go! J’embarque! ’’, assure la pétillante jeune femme. Ça me fait vivre tellement de belles expériences. J’aimerais faire ça dans la vie. Quand je parle, je suis bien. Je ne dois pas être seule dans un bureau. »

Florence s’est même fait arrêter dans la rue par quelqu’un qui l’a reconnu. « C’est quelque chose qui m’impressionne. Je me suis déjà fait arrêter dans la rue pour me faire demander si j’étais la petite fille du CHUS. C’est un sourire qui semble donner espoir aux gens. Je veux donner le sourire à quelqu’un et donner le message de ne jamais abandonner. On est tous inspirants à notre manière », analyse-t-elle.

« Aujourd’hui je vais bien, je prends soin de moi, mais on fait attention. Je fais des échographies chaque trimestre et je fais des prises de sang régulièrement », assure Florence.

Jean-François Breau heureux

Le chanteur Jean-François Breau avait un objectif ambitieux à sa première présence en tant qu’animateur pour la Fondation du CHUS. « Mon objectif personnel était par rapport à Jean-Philippe Wauthier qui a coanimé l’an passé. Je me suis donné comme objectif très personnel de dépasser le montant de l’an passé que Jean-Philippe avait aidé à amasser. On l’a effectivement dépassé. Il me dépasse sur le toupet, mais je le dépasse sur les dons! », affirme-t-il, tout sourire. 

Arthur L’aventurier (photo), King Melrose, Caracol, Pascal Allard et Auguste ont assuré la partie musicale de la septième édition d’Au coeur de la vie.
Jean-François Breau, Émilie Richard, Stéphane Laberge, Colette Belleavance, André Carpentier, Martin Clairmont, Sophie Warren, Jacques Fortier, Patricia Gauthier et Valérie Sirois ont dévoilé le montant de 5 591 791 $ qui a été amassé par la Fondation du CHUS.