La Tribune
Thérèse et Denis (noms fictifs), un couple atteint de la maladie de Parkinson, croient avoir développé la maladie après avoir été trop exposés aux pesticides qu’ils utilisaient sur leur plantation de sapin.
Thérèse et Denis (noms fictifs), un couple atteint de la maladie de Parkinson, croient avoir développé la maladie après avoir été trop exposés aux pesticides qu’ils utilisaient sur leur plantation de sapin.

Atteint de Parkinson, un couple d'agriculteurs accuse les pesticides

Jasmine Rondeau
Jasmine Rondeau
Initiative de journalisme local - La Tribune
Une réflexion jonchée de retours en arrière hante le quotidien de Thérèse et Denis (noms fictifs). Et s’ils n’avaient pas manipulé de pesticides ? S’ils avaient su, à l’époque, les conséquences que l’on associe aujourd’hui à ces substances ? Chose certaine, pour le couple estrien atteint de la maladie de Parkinson, le futur devra être fait d’une plus grande reconnaissance des risques associés aux pesticides par le gouvernement et d’une compensation financière pour tous les agriculteurs, comme eux, à qui on a « coupé les ailes ».