Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Asbestos: Québec a décidé s'il accepte ou pas de changer le nom pour Val-des-Sources

Michel Saba
La Presse Canadienne
Article réservé aux abonnés
MONTRÉAL - La ville d'Asbestos saura mercredi si Québec l'autorise à être renommée Val-des-Sources ou si elle devra procéder à un référendum sur la question, a appris La Presse Canadienne.

En vertu de la Loi sur l'organisation territoriale municipale, il revient à la ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire de prendre la décision finale.
Le maire Hugues Grimard avait annoncé le 19 octobre que le nom Val-des-Sources avait récolté 51,5 % des voix après trois tours d'un scrutin préférentiel auquel ont participé 2796 citoyens âgés de 14 ans et plus et propriétaires, soit presque un électeur sur deux.
Les opposants au changement de nom ont cependant assemblé une imposante pétition d'environ 1000 noms pour demander que soit tenu un référendum sur l'idée même de renommer la municipalité.
L'initiateur de la démarche, Jeff Therrien, avait expliqué à l'époque que le maire a donné une «illusion de pouvoir» à ses concitoyens en leur offrant de choisir un nouveau nom sans vérifier au préalable si la population était d'accord ou pas avec l'idée même de changer le nom de leur ville.
Selon la loi, les citoyens disposaient de 30 jours après la publication d'un avis dans un média local ? ce qui a été fait le 28 octobre, selon la municipalité ? pour communiquer par écrit leur opposition à la ministre.

- Texte de l'Initiative de journalisme local.

Hugues Grimard