Appel au boycottage de Loto-Québec

La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) a lancé dimanche un appel au boycottage de Loto-Québec, afin de faire pression sur le gouvernement Couillard dans le cadre des négociations du secteur public.
La CSQ demande à ses membres et à tous les Québécois de ne pas « encourager » Loto-Québec pendant une semaine, soit jusqu'à dimanche prochain. La présidente de la centrale, Louise Chabot, clame symboliquement que les travailleurs du secteur public ne laisseront pas les services à la population « être joués au hasard ».
Mme Chabot déclare que le financement des services publics doit reposer sur autre chose que la tarification et les bénéfices des sociétés d'État, comme Loto-Québec. Elle ajoute que la CSQ a déposé plusieurs propositions en ce sens au gouvernement, et qu'il n'y a pas encore donné suite.
La présidente de la CSQ rappelle au gouvernement que « le seul billet gagnant » est celui de la négociation. Elle dit espérer que les discussions débloqueront rapidement pour en arriver à un règlement négocié satisfaisant pour les travailleurs.