Annie Godbout a été préférée à Bruno Vachon dans le district de Rock Forest.

Annie Godbout: «Une très grande fierté»

Dans une des luttes les plus attendues à Sherbrooke, la conseillère indépendante Annie Godbout a facilement défait Bruno Vachon, celui qui était perçu comme le dauphin du maire Sévigny. Mme Godbout a récolté 2990 votes dans le district de Rock Forest contre 1259 pour son adversaire.

« C’est une très grande fierté. On avait dit que ce serait une lutte serrée et finalement les résultats démontrent une très grande confiance des citoyens de Rock Forest à mon égard. Je les remercie sincèrement. On recommencera à zéro. Et je suis impatiente de commencer ce deuxième mandat », a souligné Mme Godbout.

« Mes pensées vont aussi à mes adversaires particulièrement mon ancien collègue Bruno qui peut sortir la tête haute après tout son travail fait des huit dernières années. Plusieurs citoyens étaient déchirés entre lui et moi et c’est clairement le fait d’être membre d’un parti qui lui a nui, car les résultats de ce soir démontrent que les Sherbrookois ne voulaient plus d’un parti au municipal », ajoute Mme Godbout.

Bruno Vachon accepte le verdict. « Je ne sens pas que les gens en ont contre mon bilan ou mes réalisations. Il est temps de rentrer à la maison et de m’occuper des miens. Je les ai négligés dans les dernières années. Il n’est pas question d’être amer. J’ai un travail demain matin qui m’attend. Ça me permet de rentrer dans mes terres », a-t-il déclaré.

Diane Délisle battue

Grande déception à Deauville pour un autre membre du Renouveau sherbrookois. La conseillère Diane Délisle (1430 votes) a perdu ses élections face à un nouveau venu Pierre Tremblay (2148 votes). « Quand tu travailles fort pour faire une campagne et que tu fais confiance à des gens qui disent qu’ils voteront pour toi et que ce n’est pas ainsi que ça se déroule, c’est décevant. Je dirais même que je suis amère », note Mme Délisle.

À savoir si le fait d’appartenir à un parti politique lui a nui, elle préfère ne pas se prononcer. « Je ne ferai pas cette analyse ce soir. Quand c’est fini, c’est fini. Ça met fin à une carrière politique de 20 ans au cours de laquelle j’ai eu de beaux moments », conclut-elle.  Avec Jonathan Custeau