Ann-Marie Francis et son époux Ian Watercup ne réalisent pas encore à quel point leur vie va changer grâce à ce gain de 55 millions $ au Lotto Max. Ils souhaitent prendre leur temps avant de faire des changements ou des achats.

Ann-Marie Francis plus riche de 55 M$: «Notre vie va changer»

Ann-Marie Francis est plus riche de 55 millions de dollars grâce à son billet gagnant du gros lot du Lotto Max du 2 juin, billet qu'elle a acheté au Provigo de l'arrondissement de Lennoxville.
La femme de Waterville a reçu son chèque lors d'une rencontre avec les médias tenue à l'hôtel Delta Montréal lundi après-midi. Elle était accompagnée de son conjoint Ian Warcup.
« Notre vie va changer, mais on ne sait pas encore à quel point », s'est exclamée Ann-Marie Francis, tout sourire et rayonnante.
La mère de cinq enfants de 24 à 31 ans n'avait même pas encore annoncé l'incroyable nouvelle à tous ses enfants lundi après-midi lors du point de presse de Loto Québec. « On a manqué de temps pour les aviser! Tout s'est fait très vite », s'est exclamée la dame anglophone, qui a validé son billet samedi, le lendemain du tirage du Lotto Max.
Les cinq enfants et les trois petits-enfants du couple seront-ils gâtés par leurs parents nouvellement millionnaires? « S'ils sont gentils! » a rigolé Ian Warcup.
Le couple explique qu'il n'a jamais eu de problème à gagner sa croûte. « Nous sommes bénis », a soutenu Ann-Marie Francis.
Le couple envisage aussi d'arrêter de travailler. Pourtant, Ian Warcup est allé travailler lundi matin comme si tout était normal, avant de devoir quitter - en limousine - étant donné que sa conjointe avait accepté l'invitation de Loto Québec à participer au point de presse à Montréal.
« Nous allons prendre le temps de réfléchir, mais je pense bien arrêter de travailler pour l'entreprise où je travaille... » a soutenu M. Warcup après réflexion.
Ann-Marie Francis a été conseillère municipale à Waterville de 2009 à 2013. Elle travaille aussi dans une compagnie de promotion en compagnie de son conjoint, mais elle a tenu à rester discrète sur sa vie professionnelle lors du point de presse.
Le couple a-t-il déjà dessiné des projets pour dépenser ses 55 millions $? Pour l'instant, le couple estrien ne sait pas. Une nouvelle maison? Peut-être! Des voyages? Oui, sûrement. Investir dans l'immobilier, acheter des immeubles avec un de ses fils? Oui, ça intéresse Ian Warcup.
« On va prendre notre temps. Là, on ne le réalise pas encore, pas du tout! », a soutenu le couple en choeur.
Petits et grands changements
C'est dès le lendemain du tirage, samedi, que Mme Francis a réalisé qu'elle était désormais multimillionnaire. Au moment de vérifier son billet sur le site web de Loto-Québec, elle s'est rendu compte qu'elle avait tous les numéros gagnants.
Mme Francis dit avoir vérifié au moins « 1000 fois » son billet avant d'annoncer la nouvelle à son mari. « Je ne le croyais pas! » a mentionné la gagnante.
Ian Warcup, âgé de 55 ans, était en train de s'occuper de sa piscine lorsque son épouse lui a appris qu'ils étaient maintenant 55 fois millionnaires. Va-t-il continuer de s'occuper lui-même de sa piscine, lui ont demandé les journalistes en riant.
« Hum... Je vais peut-être payer quelqu'un pour l'ouvrir et la fermer! Pour le reste, on verra », a répondu M. Warcup qui, visiblement, n'avait pas encore réfléchi à tous les impacts, petits et grands, que ce gain aurait sur leur vie quotidienne.
Lundi soir, le couple avait bien l'intention de débrancher son téléphone pour reprendre ses esprits. Ensuite, ils verront.
L'équipe de soutien aux gagnants de Loto Québec conseille à ses grands gagnants de partir une semaine en voyage ou à l'extérieur de la maison lorsque c'est possible.
« Aujourd'hui on en parle beaucoup dans les médias, mais déjà demain ça se sera calmé », soutient Patrice Lavoie, directeur des affaires publiques chez Loto Québec.
Il s'agit du quatrième gros lot gagné au Québec grâce à Lotto Max depuis le début de l'année 2017. Les chances de remporter le gros lot étaient de 1 sur 28 633 528 avec une participation.