Ancienne station du Dépôt: le pôle multimodal expliqué

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
Dans les aménagements projetés au sein du Quartier Well Sud, le pôle multimodal envisagé à l’ancienne station du Dépôt continue de soulever des interrogations. En quoi consiste un pôle multimodal? À quoi serviront les 3,2 M$ budgétés pour ce projet? Pourquoi les esquisses publiées mercredi soir, lors de la séance de consultation, comportent un bâtiment dont la vocation n’a jamais été précisée?

Le pôle multimodal, c’est le carrefour de tous les modes de transport actif ou collectif. Les autobus de la Société de transport de Sherbrooke (STS) s’immobilisent sur la rue King Ouest, alors que les autobus interurbains de Limocar s’arrêtent sur la rue du Dépôt. Les taxis, autos en libre partage et vélos partagés y seront aussi rassemblés.

À LIRE AUSSI: Le piéton sera roi dans le Quartier Well Sud

« C’est un endroit qui sera bien connecté avec tout le reste du Quartier Well Sud et qui est en droite ligne avec la vision du Plan de mobilité durable du Québec pour 2020-2030 », résume Patrick Dobson, directeur général de la STS.

En métaphore, il raconte que les premières pistes cyclables à Sherbrooke passaient en forêt, mais qu’elles étaient surtout récréatives. La Ville construit maintenant des pistes utilitaires, plus efficaces pour le transport à vélo. Le pôle multimodal vise cette efficacité pour le transport collectif et actif.

Et pour Yves Tremblay, directeur du Service de la planification et de la gestion du territoire, c’est aussi une piste cyclable sur la rue King Ouest, entre les rues Wellington et du Dépôt, un premier pas pour un lien cyclable entre le secteur Belvédère et le secteur du boulevard Saint-François.

« Pour moi, c’est le geste le plus significatif. C’est pour ça que les vélos partagés pourraient être électriques : parce que peu importe le côté vers où tu partiras, vers l’Université ou le Cégep, il faudra d’abord monter une côte. »

Le concept de bicyclettes partagées est à l’étude, mais la Ville n’a pas encore établi si la gestion de ce service sera municipale ou privée.

La piste cyclable sur King Ouest sera déviée légèrement à l’approche de la rue du Dépôt pour forcer les cyclistes à ralentir. Le revêtement sera aussi moins propice à la vitesse. L’interférence possible avec les passagers des autobus qui descendraient d’un véhicule ou ceux qui patienteraient directement dans la voie cyclable a été soulevée mercredi soir en séance d’information. La Ville étudiera la question.

Un vélo-parc pour verrouiller les bicyclettes sera aussi construit en face des bureaux de Limocar.

« Les 3,2 M$ couvrent uniquement les infrastructures. Le bâtiment qu’on voit sur les esquisses n’est qu’un exemple de ce que nous pourrions retrouver à cet endroit. C’est pour montrer qu’il y a de l’espace disponible et pour stimuler le privé, parce que pour chaque dollar que nous investissons, nous souhaitons en générer cinq en investissements du privé. Ce qui est beau, c’est que le terrain appartient à la Ville, donc nous pourrons sélectionner le projet pour la suite de choses. Il y a de la place pour un immeuble de six étages. On pourrait y intégrer des logements abordables ou des bureaux », explique Yves Tremblay.

Les infrastructures physiques, ce sera aussi une intersection protégée pour permettre aux piétons de traverser en toute sécurité vers la Maison du Cinéma.

Selon Patrick Dobson, le projet pourrait être admissible à des subventions allant de 75 à 90 % selon les modalités des travaux et les programmes de subventions.

Et oui, la côte King pourrait être le prochain secteur ciblé, dans cinq ou dix ans, pour une revitalisation, entre autres avec l’ajout d’une voie cyclable de chaque côté. « La vraie question, c’est de faire accepter la présence d’une piste cyclable officielle sur King » admet Yves Tremblay.

Et à travers tout ça, la Ville travaille à explorer les possibilités des applications mobiles pour diriger les citoyens et visiteurs dans leurs déplacements à travers la Ville, entre autres à partir du pôle multimodal, en utilisant le transport collectif ou le transport actif.