Sébastien Huot

Ambiance de beergarden au parc Victoria

Le parc Victoria prendra des airs de beergarden lors de la toute première édition du Festibière de Sherbrooke. Arbres, lumières, feux et ambiance de campagne seront donc au rendez-vous les 25, 26 et 27 mai prochains.

Après des festivals de bière réussis à Québec, Lévis et même Genève en Europe, voilà que le promoteur Sébastien Huot choisit Sherbrooke pour lancer son nouveau festival.

« La région de Sherbrooke est sur une belle lancée au niveau brassicole et la population est importante, explique-t-il. J’ai aussi passé quatre méchantes belles années ici. »

Le parc Victoria était selon lui le choix logique pour tenir son événement

« On a visité quelques parcs, dont le parc Jacques-Cartier, mais le parc Victoria se prête vraiment bien à un événement de bière. Ce n’est pas un parc où il y a beaucoup d’événements et il y a des stationnements autour. On veut créer une âme au Festibière de Sherbrooke et que les gens en parlent. On est pas là pour seulement un an et on veut bâtir quelque chose ».

La bière de microbrasserie de la région sera mise de l’avant bien évidemment, mais les festivaliers pourront manger et assister à des prestations musicales. 21 microbrasseries, dont la moitié provenant de la région, offriront leurs produits alors qu’Alexis Arbour, MC12, Yannick Hamel, The One Love Project, David Tremblay et Samuel Jean seront à l’affiche. Le biérologue Philippe Wouters sera également sur place pour déguster de la bière avec les festivaliers. La Tournée des Chefs IGA proposera aussi des conférences, des spectacles culinaires et des petites dégustations.


« On en est encore à voir comment on va disposer les chapiteaux. »
Sébastien Huot

Sébastien Huot ne s’en fait pas trop avec la météo pour l’instant.

« On est au début de l’été donc on est prêt à vivre avec la réalité d’un événement extérieur, mais on va faire des coins plus chaleureux dans le cas où il pleut où il fait froid. On en est encore à voir comment on va disposer les chapiteaux. »

La présence de festivals de la sorte est un immense plus pour le monde des microbrasseries locales selon Nicolas Raté, propriétaire du commerce du Vent du Nord.

« Les gens doivent voir la bière de microbrasserie pour s’y intéresser, souligne-t-il. Un festival c’est de la visibilité pour tous les gens qui gravitent dans l’industrie. Les gens vont peut-être découvrir leur goût ou s’ouvrir au monde des micro-brasseries. Il n’y a jamais assez d’événements de bière dans une région, le but c’est de se battre contre l’empire et nous on est les Jedi, image-t-il avec le sourire.

L’accès au site sera gratuite, mais les forfaits pour déguster les bières sont déjà disponibles au festibieredesherbrooke.com.