Sébastien Proulx

Aide alimentaire: une bonne nouvelle pour la CSRS

Le ministre de l'Éducation, Sébastien Proulx, effectue un virage et annonce qu'il bonifie l'enveloppe budgétaire dédiée à l'aide alimentaire dans les écoles secondaires.
La semaine dernière, M. Proulx avait pourtant défendu la décision de son gouvernement d'ajuster le financement en raison des changements dans l'indice qui permet d'octroyer du soutien alimentaire aux écoles.
Certaines écoles auparavant considérées comme défavorisées ne le sont plus, et n'ont plus nécessairement besoin de soutien, avait-il dit.
Mardi, M. Proulx a affirmé qu'il rendra accessible dès septembre l'aide alimentaire aux écoles cotées 8, du jamais vu, selon lui. L'allocation était déjà disponible pour les écoles cotées 9 et 10, ces dernières étant considérées comme les plus défavorisées.
Le nombre d'élèves touchés par cette mesure passera d'environ 60 000 à 93 000 en septembre.
Le ministre a ainsi dit en point de presse que la bonification de l'aide alimentaire fait partie de son plan pour augmenter la réussite dans les écoles, parce que « ça fait partie de la réussite scolaire d'avoir le ventre plein ».
CSRS
La Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) faisait partie des organisations touchées par l'annonce de Québec. La CSRS estimait qu'elle toucherait près de 20 000 $ en moins pour cette allocation aux écoles secondaires.
Elle s'attendait à ce que l'allocation passe de 88 000 $ à 69 652 $.
En 2016-2017, l'allocation était destinée majoritairement à l'école internationale du Phare et à la Montée, et d'autres montants étaient attribués pour les autres écoles secondaires.
Pour l'année 2017-2018, l'allocation devait être destinée uniquement à l'école internationale du Phare.
La nouvelle avait fait réagir les syndicats du milieu de l'enseignement.
- Avec la collaboration d'Isabelle Pion