Les agressions seraient survenues au CHSLD d’Youville le 29 juin.
Les agressions seraient survenues au CHSLD d’Youville le 29 juin.

Agressions au CHSLD d’Youville : l’accusé pourrait plaider coupable

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
Vincent Beaudry devrait plaider coupable à des gestes d’agression sexuelle sur deux résidentes du CHSLD d’Youville à Sherbrooke.

L’homme se serait rendu à l’étage pour entrer dans la chambre de deux dames où il aurait commis des agressions sexuelles sur chacune d’elle en juin.

Beaudry se serait comporté comme un membre de la famille, mais il était inconnu des deux victimes alléguées.

L’avocat de la défense Me Christian Raymond a annoncé au tribunal, vendredi, que l’accusé ne pourra pas invoquer la non-responsabilité criminelle pour troubles mentaux dans son dossier.

« Ce n’est pas un l’article 16. Il faut fixer une date pour disposer », a expliqué au tribunal Me Raymond.

Beaudry a subi une évaluation psychiatrique à la suite de sa comparution le 20 juillet. Il a été déclaré apte à faire face à processus judiciaire.

Il est détenu depuis son arrestation et a renoncé aux délais pour la tenue de son enquête sur remise en liberté.

L’accusé se trouve détenu au département de psychiatrie légale du CHUS-Hôtel-Dieu.

Me Raymond a indiqué qu’il avait reçu le mandat de son client pour qu’il plaide coupable aux accusations d’agression sexuelle et de bris de probation.

Les enfants des victimes désirent être présents lors des observations sur la peine vraisemblablement pour témoigner.

Beaudry se serait introduit à l’intérieur du CHSLD de la rue Belvédère le 29 juin.

Les images du suspect qui ont circulé sur les réseaux sociaux et la collaboration du public ont permis au SPS de procéder à son arrestation.

La procureure aux poursuites criminelles Me Gabrielle Cloutier et Me Christian Raymond vont fixer le moment de son plaidoyer de culpabilité ainsi que les observations sur la peine le 17 septembre.