Affluence élevée aux centres de dépistage

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
Les deux centres de dépistage (CDD) de la COVID-19 en Estrie, principalement celui de Sherbrooke, connaissent une affluence particulièrement élevée ces derniers jours.

Conséquemment, les délais d’attente pour la population sont plus longs qu’à l’habitude, annonce la direction du CIUSSS de l’Estrie – CHUS, qui assure que les équipes travaillent sans relâche pour trouver des solutions pour continuer d’offrir le meilleur service possible à la population tout en réduisant les délais d’attente.

Les délais d’attente à prévoir aux CDD de Sherbrooke et de Granby sont plus longs qu’à l’habitude pour la population.  Depuis lundi, le nombre de personnes désirant se faire dépister a augmenté significativement. Pour les CDD de Sherbrooke et de Granby, les équipes ont dû conjuguer avec une demande trois à quatre fois supérieure à ce qu’elles étaient habituées de traiter dans les dernières semaines, mentionne-t-on dans un communiqué de presse diffusé mercredi matin. 

« Cette augmentation coïncide avec la circulation d’un virus s’apparentant à un rhume qui touche les jeunes. Les symptômes de ce virus ressemblant à ceux de la COVID-19, cela pourrait expliquer que plus de familles se présentent, avec raison, aux CDD », affirme la Dre Geneviève Baron, médecin-conseil à la Direction de santé publique en Estrie.

« La population adopte le bon comportement, c’est-à-dire de se faire dépister lorsque la situation le nécessite. Nous remercions les Estriens pour leur collaboration et leur patience. »  

Selon les communications du CIUSSS, le temps d'attente peut varier en fonction de la journée ou de l'heure, mais on sait que certaines personnes ont attendu quelques heures. «Évidemment, cela est inhabituel et nous mettons en place des mesures pour y remédier. Par exemple, mercredi, au CDD de Sherbrooke, le dépistage s’est fait dans une tente à l’extérieur afin d’augmenter la cadence. Le volume très fluctuant d’achalandage d’une journée à l’autre est un défi dans la planification des ressources humaines», souligne-t-on.

Des solutions mises en place

Devant cette affluence, les équipes s’ajustent et mettent en place des façons de faire efficientes afin d’optimiser l’accessibilité aux CDD. Par exemple, mercredi, au CDD de Sherbrooke, le dépistage s’est fait dans une tente à l’extérieur afin d’augmenter la cadence. Le volume très fluctuant d’achalandage d’une journée à l’autre est un défi dans la planification des ressources humaines. 

Le journal La Presse rapporte que les citoyens ayant fréquenté un bar de Montréal répondent à l’appel de la Santé publique, car ils sont des centaines à avoir attendu plus de cinq heures, mardi, pour se faire tester pour la COVID-19 à l’Hôtel-Dieu.