Paul Couture est à la recherche d’un logement pouvant accueillir son fils handicapé et lui, à la suite de l’incendie qui a endommagé la maison où ils demeuraient la semaine dernière.
Paul Couture est à la recherche d’un logement pouvant accueillir son fils handicapé et lui, à la suite de l’incendie qui a endommagé la maison où ils demeuraient la semaine dernière.

À la recherche d’un logement adapté après un incendie

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
EXCLUSIF - Le locataire de la maison incendiée la semaine dernière à Deauville demande l’aide du public pour trouver un logement adapté pour son fils handicapé.

Paul Couture vit des moments difficiles depuis l’incendie qui a rendu la résidence inhabitable jeudi dernier.

« Nous venions de terminer la rénovation de la maison, lance-t-il lors d’un entretien accordé à La Tribune. Nous venions de l’adapter pour mon fils qui se déplace en fauteuil roulant. Ça m’a pris des années avant d’avoir une maison bien adaptée pour mon fils. »

« Maintenant, j’ai tout perdu. Tout est brisé en dedans. On ne peut pas rester là. Il me faut un endroit où mon fils pourra entrer avec son fauteuil roulant. »

Rappelons que l’incendie a endommagé cette résidence située aux limites du territoire de la Ville de Sherbrooke, dans la nuit de mercredi à jeudi de la semaine dernière. Un problème électrique est à l’origine du feu. Le bâtiment n’est pas une perte totale, mais il a été lourdement endommagé.

M. Couture peut demeurer chez sa conjointe et son fils de 14 ans chez sa mère, mais il doit trouver une solution pour pouvoir respecter sa garde partagée. « Il faut comprendre que le temps que je passe avec mon fils est précieux… il est atteint de dystrophie musculaire et son espérance de vie n’est pas nécessairement longue », ajoute-t-il avec émotion.

« Ça me prend un logement adapté le temps que le dossier des assurances se règle. Je ne demande pas la charité. Je vais payer. Je projetais acheter cette maison l’année prochaine. Le propriétaire de la maison dit qu’il ne me laissera pas tomber. J’ai un bon soutien de sa part. »

L'incendie a endommagé la demeure de Paul Couture dans la nuit de mercredi à jeudi de la semaine dernière.

Le feu n’a pas fait de blessé, mais l’animal de compagnie a péri dans les flammes. « Le plus difficile, ç’a été d’annoncer à mon fils que son chien était mort. Ça beau être un animal, c’était le chien de mon fils. Il était attaché à lui », souligne Paul Couture.

« J’ai eu des offres de logement, mais ça ne fonctionnait pas parce que ce n’est pas adapté pour le fauteuil roulant de mon fils. »

Paul Couture a lancé une campagne GoFundMe pour ceux qui voudraient lui venir en aide. 

Un événement comme celui-là n’arrive jamais à un bon moment, mais pour cet homme d’affaires exploitant le commerce Paysagement Arbo +, il ne pouvait y avoir pire temps de l’année. L’entreprise située sur le boulevard Bourque vend des carottes et des pommes pour appâter le cerf de Virginie. On vient de loin pour s’en procurer. Le commerce tourne à fond de train en cette saison de la chasse.

« Il n’y a pas de bon moment pour que ça arrive, mais là c’est vraiment un mauvais timing! Je ne peux pas être là tout le temps. Une chance que mes employés peuvent y voir », fait-il remarquer.

Paul Couture venait de rénover la maison pour son fils handicapé.