Le taux d’absentéisme en assurance salaire de 9,3 % ne comprend pas les infirmières qui sont en congé de maternité ou tout autre type de congé.

9,3% des infirmières sont en arrêt de travail au CIUSSS de l’Estrie

Ce sont 9,3 % des infirmières du CIUSSS de l’Estrie-CHUS qui bénéficient actuellement de l’assurance salaire. Aux yeux du syndicat qui les représentent, c’est un taux d’absentéisme très alarmant alors que, de façon globale, ce sont environ 8 % des employés qui bénéficient d’un congé maladie au CIUSSS.

« Le taux d’absentéisme en soins infirmiers est effectivement à la hausse en 2018, principalement sur le plan de l’assurance salaire, qui est passée de 7,8 % (2016), à 8,7 % (2017) à 9,3 % (2018) », indique-t-on du côté de la direction du CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

Lire aussi: Le CIUSSS signe une première entente avec la FIQ

Des départs par dizaines chaque semaine au CIUSSS

« Cet accroissement du taux d’assurance salaire parle beaucoup », soutient Sophie Séguin, présidente de la FIQ-SPSCE (Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec - syndicat des professionnels en soins des Cantons-de-l’Est).

« Le climat de travail s’est beaucoup détérioré depuis quatre ans, depuis la fusion. Nous représentons des femmes à 92 %. Le temps supplémentaire (TS), le temps supplémentaire imposé (TSO), être poussés à la performance sans arrêt, être incapable d’avoir une journée de congé quand on en demande une parce que nous avons des obligations familiales ou des rendez-vous personnels, avoir trop de patients pour notre capacité, tout ça, ça épuise. Nos gens sont à bout », se désole Sophie Séguin.

Le taux d’absentéisme en assurance salaire de 9,3 % ne comprend pas les infirmières qui sont en congé de maternité ou tout autre type de congé.

Sophie Séguin