L’arrivée du Costco au plateau Saint-Joseph force la Ville à débloquer un budget additionnel de 888 100 $ pour doubler le boulevard Monseigneur-Fortier entre le boulevard du Plateau-Saint-Joseph et la rue Francis-McCrea.

888 100 $ pour doubler le boulevard Mgr-Fortier

L’arrivée du Costco au plateau Saint-Joseph force la Ville à débloquer un budget additionnel de 888 100 $ pour doubler le boulevard Monseigneur-Fortier entre le boulevard du Plateau-Saint-Joseph et la rue Francis-McCrea. Les études de circulation démontrent que la pression automobile sera trop importante dans ce secteur si aucune modification n’est apportée dès cette année.

« Avec l’arrivée du Costco, si on laissait les infrastructures dans le même état, nous aurions une dégradation du niveau de service à la population. Pour le moment, nous avons une note entre A et C, ce qui est bon, alors qu’avec l’arrivée du Costco, nous tomberions avec une note de F. Ce serait très difficile de circuler et possiblement qu’il sera impossible de sortir du secteur de Costco », rapporte Caroline Gravel, directrice du Service des infrastructures urbaines à la Ville de Sherbrooke.

La somme de 888 100 $ prévoit le doublement du boulevard et l’ajout d’un feu de circulation à l’intersection de la future rue Achille-Beaucher, à la sortie du Costco.

L’étude de circulation tient compte du volume de clientèle actuel du Costco, sans considérer l’ajout de 24 pompes à essence.

L’entrepreneur du projet commercial, qui a déjà commencé à préparer son terrain, sera aussi responsable de l’élargissement du boulevard au courant de l’été.

Une analyse de circulation automobile est par ailleurs en cours pour l’ensemble du secteur en considérant le développement du plateau McCrea, la construction de l’école Plein-Soleil, qui pourrait être agrandie, l’ajout possible d’une école secondaire de 1300 élèves et le développement commercial du plateau Saint-Joseph. On tentera de prévoir l’impact sur la rue Prospect également pour arriver avec des recommandations pour tout le quartier.

« On sait qu’avec le plateau McCrea, nous devrons bientôt doubler le nombre de voies sur le boulevard Lionel-Groulx, probablement en 2020 ou 2021. Peut-être devrons-nous prendre de plus grandes bouchées pour régler tout le secteur. »

L’enveloppe totale autorisée lundi s’élève à 3 M$ pour permettre du même coup d’autres projets de prolongement de rues. Caroline Gravel avoue qu’elle reviendra au conseil pour de nouvelles demandes supplémentaires au cours des prochains mois puisque de nombreux promoteurs sont prêts à lancer leurs projets, donc à construire de nouvelles rues, notamment dans le secteur du boulevard René-Lévesque.

« Ce sont des projets de développement. Ces sommes sont exclues du calcul de l’endettement, parce qu’avec les retours de taxes, nous rentrons dans notre argent. Il arrive souvent qu’en cours d’année, nous demandions de l’argent supplémentaire, et c’est rarement refusé justement parce qu’il y a des revenus de plus dans les coffres de la Ville. »