Le CHSLD D’Youville compte maintenant deux éclosions actives.
Le CHSLD D’Youville compte maintenant deux éclosions actives.

80 éclosions actives en Estrie dont trois nouvelles en CHSLD

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
Le nombre d’éclosions en Estrie a bondi jeudi dans presque tous les secteurs d’activités et dans tous les réseaux locaux de services (RLS) du territoire. En effet, trois nouvelles éclosions dans des CHSLD, sept éclosions dans des entreprises et deux éclosions en milieu scolaire sont venues alourdir le bilan estrien jeudi.

L’Estrie compte maintenant 80 éclosions actives et deux agrégats (ceux des MRC du Granit et des Sources), en plus de six veilles d’éclosions dans les installations du CIUSSS de l’Estrie-CHUS. 

Les éclosions en milieux de soins et d’hébergement de longue durée sont les plus redoutées par les équipes de santé publique au Québec. « C’est là qu’on retrouve le plus grand nombre de personnes plus vulnérables en raison de leur âge et des comorbidités des gens qui y sont hébergés », explique le directeur de la Santé publique de l’Estrie, le Dr Alain Poirier. 

La première nouvelle éclosion a été déclarée au CHDLD d’Youville, à Sherbrooke, dans un deuxième secteur que la première éclosion qui est déjà en cours depuis quelques semaines. La nouvelle éclosion concerne jusqu’ici moins de cinq résidents. 

La première éclosion active au CHSLD d’Youville a touché jusqu’ici 18 résidents, dont deux sont décédés, alors que cinq employés ont été malades. 

La seconde nouvelle éclosion concerne le CHSLD Vigi Shermont (un CHSLD privé conventionné) de Sherbrooke. Jusqu’ici, sept résidents et trois employés sont malades. 

La troisième nouvelle éclosion se trouve du côté de Granby, au Centre d’hébergement Villa-Bonheur où moins de cinq employés et résidents sont infectés jusqu’ici. 

Des veilles d’éclosions se sont aussi ajoutées dans trois milieux hospitaliers : au Centre hébergement Marie-Berthe-Couture de Granby, ainsi que dans deux secteurs distincts de l’Hôpital, CLSC et centre d’hébergement d’Asbestos, déjà aux prises avec une première éclosion. 

Aussi, sept nouvelles éclosions ont été dévoilées jeudi dans autant de milieux de travail différents, réparties dans cinq RLS du territoire : le Val-Saint-François (deux), le Granit (deux), Coaticook, la Haute-Yamaska et le Haut-Saint-François. Ces éclosions touchent pour le moment moins de cinq personnes déclarées positives. 

Du côté scolaire, des éclosions se sont ajoutées à l’école secondaire l’Envolée de Granby ainsi qu’à l’école primaire de la Chanterelle à Valcourt. 

Voici comment sont répartis les 80 éclosions et les deux agrégats dans les différents secteurs d’activités :  

 Installations du CIUSSS de l’Estrie-CHUS : 9 

Milieux d’hébergement : 7 

Établissements scolaires (universités et collèges) : 4 

Établissements scolaires (primaire, secondaire et professionnel) : 15 

Milieux de garde : 2 

Entreprises avec service à la clientèle direct : 7 

Entreprises sans service à la clientèle direct : 27 

Autres milieux : 9 

Agrégats : 2 

Veilles d’éclosions : 6 

TOTAL : 80 éclosions, 2 agrégats et 6 veilles d’éclosions 

 

Des hausses et des baisses quotidiennes en Estrie 

Le nombre de cas confirmés de COVID-19 ne cesse de fluctuer en Estrie. Après les hausses et les baisses des derniers jours, la Santé publique de l’Estrie répertorie cette fois 66 cas.

Le nombre de personnes hospitalisées demeure élevé avec 27 patients hospitalisés dont six aux soins intensifs. 

« Il est trop tôt pour affirmer que l’Estrie a atteint un plateau en ce qui concerne le nombre de cas. Si l’on regarde la courbe de la moyenne de cas par semaine, elle est en augmentation depuis les trois dernières semaines. Les prochains jours nous permettront de voir si la situation se stabilise », a indiqué jeudi le directeur de la Santé publique de l’Estrie, le Dr Alain Poirier. 

Autre chiffre encourageant, il y a eu aussi au cours des 24 dernières heures 88 cas rétablis. 

Le nombre de décès est demeuré stable à 52 depuis le 13 novembre. 

Rappelons que les bilans des derniers jours faisaient état de 43 cas mercredi, 84 mardi et 53 la veille. 

C’est encore à Sherbrooke que le nombre de cas a augmenté le plus, soit 29. Les autorités signalent 12 nouveaux cas dans la MRC du Granit. 

On ne rapporte que deux nouveaux cas dans la MRC de Memphrémagog, où un centre de dépistage a ouvert ses portes au début de la semaine. 

Le total d’Estriens infectés atteint maintenant 3198 depuis le début de la pandémie. On a réalisé 104 752 tests de dépistage. Le pourcentage de cas confirmés est donc de 3,4 %.