Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
L'Estrie demeure en zone orange pour le moment. 
L'Estrie demeure en zone orange pour le moment. 

47 cas : « Ça chauffe en Estrie » mais la situation est « encore en contrôle »

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Il y a 47 nouveaux cas confirmés de COVID-19 qui s’ajoutent sur le territoire de l’Estrie ce vendredi, une diminution par rapport aux 59 cas rapportés jeudi.

C’est d’ailleurs grâce à cette donnée encourageante que la direction nationale de santé publique, avec le Dr Horacio Arruda à sa tête, a pris décision jeudi de laisser la région de l’Estrie en zone orange jusqu’à nouvel ordre.

Le gouvernement Legault a toutefois décrété que l’Estrie était placée « sous haute surveillance » et qu’elle serait placée en zone rouge si la situation épidémiologique ne s’améliorait pas rapidement.

47 nouveaux cas s'ajoutent au bilan de l'Estrie de ce vendredi. 

« C’est un réveil, un wake up call comme on dit en bon français », a expliqué vendredi matin le directeur national de la Santé publique de l’Estrie, le Dr Alain Poirier.

« En Estrie, ça chauffe actuellement, mais on est encore en contrôle, et on est capables de reprendre le contrôle si les Estriens respectent les règles sanitaires », a-t-il ajouté.

Le bilan présenté vendredi ne rapporte aucun décès supplémentaire lié au coronavirus pour la septième journée consécutive.

Le nombre de variants présomptifs a grimpé, passant de 217 à 225. Toutefois, le nombre de variants confirmés est resté figé à 24 variants confirmés de la Grande-Bretagne.

Le nombre de variants présomptifs a grimpé, passant de 217 à 225.

Le nombre d’hospitalisations demeure bas en Estrie, alors que 16 personnes sont hospitalisées dont une se trouve aux soins intensifs. C’est tout de même une augmentation par rapport aux 12 personnes qui luttaient contre les complications de la COVID-19 à pareille heure une semaine plus tôt.

Le nombre d’hospitalisations demeure bas en Estrie, alors que 16 personnes sont hospitalisées dont une se trouve aux soins intensifs.