Les 24 finalistes du 34e Gala reconnaissance Estrie ont été dévoilés vendredi. Sur la photo : Marilyn Paré, associée chez Lavery et présidente du Comité jury, Réjean Caouette, président de la Chambre de commerce de Sherbrooke, Julie Marcoux, présidente du comité gala, Guylaine Romanesky, présidente d’honneur du gala 2020, Éric Bergeron, président de la Chambre de commerce régionale de l’Estrie, et Louise Bourgault, vice-président et directive générale de la Chambre de commerce de Sherbrooke.
Les 24 finalistes du 34e Gala reconnaissance Estrie ont été dévoilés vendredi. Sur la photo : Marilyn Paré, associée chez Lavery et présidente du Comité jury, Réjean Caouette, président de la Chambre de commerce de Sherbrooke, Julie Marcoux, présidente du comité gala, Guylaine Romanesky, présidente d’honneur du gala 2020, Éric Bergeron, président de la Chambre de commerce régionale de l’Estrie, et Louise Bourgault, vice-président et directive générale de la Chambre de commerce de Sherbrooke.

34e Gala reconnaissance Estrie : l’environnement et les causes sociales émergent

Jasmine Rondeau
Jasmine Rondeau
La Tribune
Le 34e Gala reconnaissance Estrie prendra une saveur particulièrement environnementale cette année. Alors que l’édition 2020 se déroulera sous le thème « O2 », le jury a notamment décidé de faire rayonner pour une toute première fois dans sa liste de finalistes les entreprises Entosystem, Albert Groupe conseil et Créations Mammy Diane, toutes axées sur le développement durable.

Le premier se spécialise dans la production de protéines d’insectes tout en valorisant des matières organiques, tandis que le deuxième se spécialise dans le génie-conseil à l’ère du virage vert industriel. Créations Mammy Diane, une entreprise basée à Compton, œuvre dans la confection de vêtements et d’alternatives écologiques pour le quotidien.

Figurent aussi pour une première fois parmi les entreprises en lice la République démocratique du Jambon, qui mise sur des charcuteries sans additifs faites à partir de viande d’animaux élevés localement, de même que Mystea, qui aborde la vente de thés de manière écoresponsable. 

Les entreprises et organismes à impact social ont eux aussi particulièrement plu au jury, qui a arrêté son choix sur Centraide Estrie, sur l’Association sportive des jeunes handicapés de l’Estrie ainsi que sur La libellule de Keila et Véro, dont la mission est de veiller sur le bien-être des enfants à besoins particuliers. 

Le milieu culturel s’est pour sa part taillé une place à travers les candidatures du Théâtre Granada, du Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke et de l’Orchestre Symphonique de Sherbrooke. 

AMR Assurances Multi-risques, ATAC-V.com, Bravad, CGI inc., Classcraft Studios Inc, Groupe Véronneau, Les Services EXP, Productique Québec, De La Fontaine inc., Groupe Grandmont, Hôtel à la maison, Logistica Solutions et Pascal Service Promotionnel inc. complètent la liste de 24 finalistes.  

Comme l’explique Marilyn Paré, associée chez Lavery et présidente du Comité jury, les finalistes ont été sélectionnés en fonction de leur gestion des ressources humaines, de leur stratégie marketing, de leurs ressources financières et matérielles, de certains facteurs externes et des objectifs de l’entreprise. 

Pour Louise Bourgault, vice-présidente et directrice générale de la Chambre de commerce de Sherbrooke, « l’innovation » est ce qui donne sa couleur particulière au monde des affaires estrien. « On est une terre innovante. Les employeurs et les employés s’investissent dans leur entreprise et dans leur communauté. On est fiers de notre région », avance-t-elle. 

Lors du gala, qui se tiendra le 17 avril prochain au Théâtre Granada, des récipiendaires seront dévoilés pour chacune des catégories suivantes : commerce de détail, entreprise de services, petite entreprise, entreprise numérique, entreprise agroalimentaire, nouvelle entreprise, grande entreprise, entreprise à but non lucratif de charité et OBNL d’art et culture. L’événement sera présidé par Guylaine Romanesky, directrice générale de Promutuel Assurance Centre-Sud. 

130 ans 

Vendredi, la Chambre de commerce de Sherbrooke célébrait 130 ans depuis sa fondation par le manufacturier et manufacturier Andrew Paton. « Ce sont 130 ans d’implication, de gens bénévoles qui se sont impliqués sur le conseil d’administration pour le développement économique de la région et pour nos gens d’affaires », fait valoir Mme Bourgault.  

Le président actuel, Réjean Caouette, est d’ailleurs le 100e à occuper ce poste au sein de la chambre.