Alors que l’Estrie est officiellement passée au palier d’alerte orange jeudi, 28 Estriens supplémentaires ont été déclarés positifs à la COVID-19 au cours des 24 dernières heures.
Alors que l’Estrie est officiellement passée au palier d’alerte orange jeudi, 28 Estriens supplémentaires ont été déclarés positifs à la COVID-19 au cours des 24 dernières heures.

28 personnes positives réparties aux quatre coins de l’Estrie

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
Alors que l’Estrie est officiellement passée au palier d’alerte orange jeudi, 28 Estriens supplémentaires ont été déclarés positifs à la COVID-19 au cours des 24 dernières heures. Ils sont répartis aux quatre coins du grand territoire estrien : six à Sherbrooke, un dans le Val-Saint-François, huit dans le RSL du Granit, douze dans les RLS de La Pommeraie et de la Haute-Yamaska et on doit encore déterminer le lieu de résidence d'une dernière personne.

Au cours des sept derniers jours, l’Estrie conserve une moyenne mobile de plus de 22 nouveaux cas par jour. Pour retourner au palier vert, la moyenne devrait se situer sous la barre des 10 nouveaux cas déclarés par jour.

Jeudi, six personnes positives à la COVID-19 étaient hospitalisées, une diminution de trois personnes depuis la veille.

Sur les 1798 Estriens infectés par la COVID-19 depuis le début de la pandémie, 1559 sont maintenant rétablies. Il reste donc 239 personnes toujours malades.

Temps d’attente pour le dépistage

Partout au Québec, les centres de dépistage désignés (CDD) de la COVID-19 font face à de grands défis pour répondre à la demande sans cesse grandissante du nombre de tests.

Depuis jeudi, le gouvernement du Québec a lancé une nouvelle page sur son site internet qui permet de connaître le temps d’attente dans les différents CDD. La page « Centres de dépistage sans rendez-vous de la COVID-19 et délais d’attente » est rafraîchie toutes les heures de 8 h à 18 h afin d’orienter les personnes qui voudraient se déplacer pour subir un test.

Éclosions stables

Les éclosions dans les installations du CIUSSS de l’Estrie-CHUS sont demeurées stables au cours des dernières 24 heures. À l’Hôpital e Granby, on compte 13 usagers et 14 employés infectés. Au Centre de confinement de Sherbrooke, le nombre d’employés travaillant en zone chaude demeure stable à « moins de cinq » et le bilan demeure aussi stable au CHSLD de Lambton. Rappelons que ce CHSLD durement touché se trouve toujours sur la liste des établissements en « situation critique » du gouvernement avec une éclosion qui a mené à l’infection de 22 de ses 29 résidents, 21 employés et conduit au décès de cinq résidents.

À LIRE AUSSI : « Ça monte aussi vite qu'en mars », estime le directeur de la Santé publique de l’Estrie

L’Estrie s’embarque dans le défi 28 jours

Par ailleurs, soulignons que la situation continue de s’améliorer dans les écoles à l’est du territoire. Jeudi, un nouveau cas positif a été rapporté pour la première fois à l’école secondaire La Montée de Sherbrooke.

Toutefois, il ne reste plus que quelques écoles qui doivent encore faire face à des classes sous surveillance à la suite d’un élève testé positif à la COVID-19 : le Centre 24-Juin, l’école internationale du Phare, l’école Le Goéland (éclosion), le Centre de formation professionnelle du Granit, l’École secondaire de Bromptonville, l’École Vision de Sherbrooke, Le Salésien (éclosion), le Cégep de Sherbrooke (éclosion) et le Collège Régional Champlain (éclosion).

Une nouvelle éclosion de « moins de cinq personnes » a toutefois été déclarée jeudi à l’école des Bâtisseurs dans le RLS de la Haute-Yamaska.

Finalement, soulignons une bonne nouvelle : l’agrégat dans le quartier des Jardins-Fleuris, à Sherbrooke, est considéré comme clos. Très peu de nouveaux cas se sont ajoutés depuis deux semaines dans celui du secteur d’Ascot, dont le bilan est maintenant de 116 personnes infectées.