Une cinquantaine de bénévoles assureront le bon fonctionnement de la remise des paniers samedi. Sur la photo, Carl Cordeau et son petit-fils, Richard Roy, Raymond Francoeur, Denis Fortier, Christianne Mercier et Cécile St-Pierre.

275 paniers pour des familles dans le besoin

La Fondation Rock-Guertin distribuera 275 paniers de la rentrée à des familles dans le besoin samedi. Les paniers contiendront beaucoup de denrées pour les enfants qui retournent sur les bancs d'école.
« Il y a entre autres des barres tendres, des jus, des oranges, de la crème glacée et des cornets pour faire un dessert pour les enfants, résume Denis Fortier, directeur général de la Fondation Rock-Guertin. C'est un beau panier qui va alléger le budget de la famille. »
La Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke a identifié les familles qui recevront un panier. Un peu plus de 100 familles ont bénéficié du service en 2012, quand l'initiative a été lancée, tandis que cette année, elles seront 275.
« Si la CSRS identifie 350 familles, on va faire 350 paniers. On va répondre à la demande », précise Denis Fortier.
« C'est aussi important de montrer que la Fondation, ce n'est pas juste les paniers de Noël. Nous sommes là 12 mois par année. Nous n'avons aucune subvention, que ce soit du fédéral, du provincial ou du municipal. On se finance avec les dons des gens et nos activités de financement. »
Les aliments des paniers de la rentrée ont donc tous été achetés avec l'argent de la Fondation Rock-Guertin.
« Les gens sont très sollicités donc on essaie de ne pas trop leur en demander durant l'année, mentionne Denis Fortier. Ils sont vraiment généreux durant le temps des Fêtes, on ne veut pas ambitionner. »
Des bénévoles dévoués
C'est une cinquantaine de bénévoles qui assureront le bon fonctionnement de la remise des paniers de la rentrée samedi.
« J'ai la cause tatouée sur le coeur, explique Christiane Mercier, bénévole pour la Fondation depuis 2008. Souvent, les gens pensent que la fondation c'est seulement les paniers de Noël, mais il y a la rentrée, Pâques et toutes les interventions pour les écoles et les familles dans le besoin au cours de l'année. On travaille fort, mais ce n'est pas une corvée venir ici. »
« On forme une très belle équipe et c'est agréable de travailler ensemble, note pour sa part Cécile St-Pierre, bénévole depuis cinq ans. Il y a toujours une ambiance fébrile le samedi matin avant de commencer, c'est vraiment intéressant comme travail. »
Avec la période de l'année et le volume moins important de paniers, la rentrée permet aussi de compter sur les plus jeunes.
« À Noël, ça va trop vite. On fait 2200 familles en une seule journée, mais pour la rentrée on a des enfants de 9, 10, 11 ou 12 ans qui viennent prêter main-forte avec leur parent. Il y a aussi des professeurs qui viennent avec leurs élèves pour donner un coup de main. »
La distribution des paniers de la rentrée se fera samedi entre 8 h 30 et midi à l'édifice de la fondation sur la rue Cherbourg
Les familles auront besoin de la lettre qu'ils ont reçue de la Fondation et une preuve d'identité pour recevoir leur panier.