La Santé publique de l’Estrie a lancé vendredi un appel à toutes les personnes ayant fréquenté la microbrasserie le Refuge des brasseurs le 9 septembre à venir subir le test de dépistage de la COVID-19.
La Santé publique de l’Estrie a lancé vendredi un appel à toutes les personnes ayant fréquenté la microbrasserie le Refuge des brasseurs le 9 septembre à venir subir le test de dépistage de la COVID-19.

26 cas positifs dans deux bars de Sherbrooke

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
La Santé publique de l’Estrie a lancé vendredi un appel à toutes les personnes ayant fréquenté la microbrasserie le Refuge des brasseurs le 9 septembre à venir subir le test de dépistage de la COVID-19. Elle avait visé juste : une éclosion de 16 personnes a été mise au jour mardi.

Un peu plus tôt la semaine dernière, la direction de Santé publique avait aussi lancé un appel similaire aux personnes ayant fréquenté la Microdistillerie de Sherbrooke le 4 septembre : dix nouveaux cas positifs ont été rapportés mardi, portant le total de cette éclosion à 25 cas positifs jusqu’ici.

À lire aussi : Bilan de la semaine : un CHSLD touché et des soirées contaminées

Appel au dépistage après une soirée à La Microdistillerie

Le bilan demeure à « moins de cinq personnes » contaminées jusqu’ici du côté du bar Le chat noir où une personne atteinte de la COVID-19 a fréquenté l’établissement le 6 septembre.

Par ailleurs, la région de l’Estrie demeure au palier de préalerte jaune, alors que Laval et l’Outaouais passent au palier orange et que le Centre-du-Québec passe en zone préalerte jaune.

La région de l’Estrie a vu 16 cas positifs s’ajouter à son bilan mardi. On compte maintenant 1603 Estriens ayant combattu la COVID-19, dont 1416 sont rétablis. Le nombre de décès est resté stable à 30 morts mardi, dont quatre résidents du CHSLD de Lambton qui sont décédés au cours des dix derniers jours. Deux personnes demeurent hospitalisées, mais personne ne se trouve aux soins intensifs.

La majorité des éclosions et des agrégats en cours dans la région sont demeurés stables mardi.

On note une nouvelle éclosion de « moins de cinq personnes » dans une entreprise de confection de vêtements de la région du Granit. Notons que, pour des raisons de confidentialité, les entreprises sans services directs avec la clientèle ne sont pas nommées à moins qu’elles aient déjà communiqué leur situation publiquement.

L’École Vision s’ajoute

Le bilan dans les écoles de la région demeure stable également. L’école Vision de Sherbrooke s’ajoute à la liste des écoles ayant au moins une personne positive ayant fréquenté son établissement.

On ne retrouvait mardi aucun nouveaux cas dans les écoles du Centre de services scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSSRS), mis à part les écoles déjà listées : les écoles primaires Beaulieu, Brébeuf, des Quatre-Vents, du Cœur-Immaculé, Notre-Dame-de-Liesse, LaRocque et Sylvestre ainsi que les écoles secondaires du Phare, Le Goéland, Mitchell-Montcalm.

Le Centre de services scolaire des Haut-Cantons surveille pour sa part la situation à l’école des Sommets de Sébastien, alors que le Centre de services scolaire des Sommets surveille l’école des Deux-Soleils à Magog. Du côté des écoles privées, l’école La Source, l’École secondaire de Bromptonville, le Séminaire de Sherbrooke, le Salésien et maintenant l’école Vision font aussi face à cette situation.

Notons en terminant qu’il ne s’agit pas d’éclosions dans la grande majorité de ces milieux scolaires mais bien de cas isolés pour le moment.