Viviane Doré-Nadeau (CAFE), Marypascal Beauregard (CAFE), Mariame Cissé (FCCE), Catherine Durocher (Centre des femmes Le point d’ancrage) et Geneviève Collette (CIME)
Viviane Doré-Nadeau (CAFE), Marypascal Beauregard (CAFE), Mariame Cissé (FCCE), Catherine Durocher (Centre des femmes Le point d’ancrage) et Geneviève Collette (CIME)

251 000 $ et cinq projets pour l’avancement des femmes en Estrie

Andréanne Beaudry
Andréanne Beaudry
La Tribune
Une nouvelle entente sectorielle de développement en matière d’égalité entre les femmes et les hommes d’un montant de 251 000 $ a été signée entre six MRC de l’Estrie, ce mercredi.

Un total de cinq projets visant l’avancement des femmes dans la société seront soutenus grâce au partenariat entre le Secrétariat à la condition féminine, le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, les MRC du Granit, des Sources, du Haut-Saint-François, de Coaticook, de Memphrémagog et de la Ville de Sherbrooke ainsi que ConcertAction femmes Estrie.

À noter qu’une enveloppe de 200 000 $ provient, entre autres, de la Stratégie gouvernementale pour l’égalité entre les femmes et les hommes vers 2021, dont la mise en œuvre est coordonnée par le Secrétariat à la condition féminine.

« Je suis vraiment contente que nous ayons ces projets et cette entente en région », souligne la directrice de ConcertAction femmes Estrie (CAFE), Viviane Doré-Nadeau.

En quelques mots, les projets sélectionnés viseront d’une part à outiller les entreprises pour favoriser l’attraction et la rétention des femmes en emploi, à offrir de la formation en analyse différenciée selon les sexes (ADS+), et à accompagner des femmes intéressées à investir le palier municipal pour les prochaines élections.

L’intégration et la rétention des femmes immigrantes dans les MRC de l’Estrie, puis une étude pour des milieux plus sécuritaires dans nos MRC et le partage de garde d’enfants complètent la description des cinq projets retenus en région.

« Pour moi, une société égalitaire, c’est une société plus forte, plus résiliente, inclusive et durable », affirme la représentante suppléante de la MRC de Memphrémagog et mairesse de la Ville de Magog, Vicki-May Ham, en conférence de presse.

Le CAFE et la table de concertation de défense des droits des femmes ont été choisis comme mandataire de l’entente. Tandis que le Centre d’intégration au marché de l’emploi (CIME), Promotion des Estriennes pour initier une nouvelle égalité sociale (PEPINES), la Fédération des communautés culturelles de l’Estrie (FCCE) et le Centre des femmes Le point d’ancrage s’illustrent comme les groupes porteurs de projets.