Le resto-bar Le Tapageur au centre-ville a été impliqué dans une affaire d'allergie au saumon.

2016 : une allergie fait le tour du monde

L'affaire du tartare de saumon servi à un client allergique à Sherbrooke a fait le tour du monde au cours de l'été.
Après analyse du dossier, le directeur des poursuites criminelles et pénales a choisi de ne pas porter d'accusation criminelle contre le serveur du resto-bar le Tapageur de Sherbrooke qui était ciblé dans une enquête après avoir servi un tartare de saumon à une personne allergique.
En décembre dernier, la victime dans cette affaire, Simon-Pierre Canuel, a déposé une poursuite civile contre le resto-bar Le Tapageur, ses administrateurs et le serveur pour au plus 515 000 $. Il soutient dans la poursuite avoir subi de nombreuses conséquences du choc anaphylactique après avoir avalé une bouchée de tartare de saumon auquel il était allergique.
Braquage de domicile
Plusieurs individus détenus dans des affaires de braquage de domicile se sont vus confirmer leurs peines au cours de la dernière année.
Pour leur implication dans une affaire d'introduction par effraction avec violence à Magog, Marc-André Bertrand a été condamné à 38 mois de prison, Michaël Jolin a été condamné à 34 mois de détention, tandis que Paskinel Roy-Thivierge purgera 35 mois.
Ils se sont présentés à la porte du logement. Ils ont bouché le judas de la porte pour empêcher le locataire de les voir et auraient réussi à se faire ouvrir. Effrayée par la situation, la victime a choisi de sauter en bas du balcon de son logement situé au troisième étage de son immeuble, s'infligeant plusieurs fractures. Les assaillants ont pris la fuite et ont lancé l'arme ayant servi au crime dans la rivière Magog.
Luis Alex Arboleda Solis qui a joué un rôle central dans une affaire de braquage de domicile sur la rue du Fédéral à Sherbrooke à l'automne 2015 a été condamné à 42 mois de détention en juin. Il a donné un coup de couteau à l'occupant des lieux.
Benjamin Poulin, qui a agressé un individu avec un bâton de golf lors d'un braquage de domicile sur la rue Kennedy à Sherbrooke à l'automne 2015, a été condamné à 59 prochains mois de prison. André Gauthier et Nathan Pellerin ont aussi été condamnés à de lourdes peines dans cette affaire.
Cartel de l'essence
Les procédures contre Irving vont se poursuivre dans le cadre du cartel de l'essence. La requête en rejet de la requête en arrêt des procédures dans le dossier de la pétrolière a été accueillie.
Irving devra donc se défendre des accusations de complot pour avoir fixé les prix à la pompe entre le 1er avril 2005 et le 29 mai 2006 dans les marchés de Sherbrooke, Thetford Mines et Victoriaville.
Richard Bédard et Céline Bonin devront aussi subir leur procès dans le cadre du cartel de l'essence.
Les deux employés de Couche-Tard ont échoué dans leur tentative de faire arrêter les procédures intentées contre eux.
Reconnue coupable dans le cadre du cartel de l'essence, Linda Proulx de Magog subira un nouveau procès.
La Cour d'appel a cassé le verdict rendu contre elle en septembre.
Ces dossiers se poursuivront en 2017.