Ce sont 125 familles en situation de vulnérabilité qui profiteront du plan d’action mis de l’avant par les tables de quartier d’Ascot en Santé, la Concertation École LaRocque-communauté et le Comité vie de quartier Nord qui ont créé les Boîtes aux trésors. Sur la photo, Nathalie Lavallée et Marysol Garcia, agentes de liaison, Mylène Bérubé, coordonnatrice 0-5 ans pour Ascot en santé, Martine Staehler, directrice du Carrefour Accès Loisirs.
Ce sont 125 familles en situation de vulnérabilité qui profiteront du plan d’action mis de l’avant par les tables de quartier d’Ascot en Santé, la Concertation École LaRocque-communauté et le Comité vie de quartier Nord qui ont créé les Boîtes aux trésors. Sur la photo, Nathalie Lavallée et Marysol Garcia, agentes de liaison, Mylène Bérubé, coordonnatrice 0-5 ans pour Ascot en santé, Martine Staehler, directrice du Carrefour Accès Loisirs.

200 boîtes pour apprendre en s’amusant

Afin de soutenir près de 200 jeunes âgés entre 0 et 17 ans provenant de cinq communautés sherbrookoises, les tables de quartier Ascot en santé, la Concertation école LaRocque-communauté et le Comité vie de quartier Nord ont mis en place le projet Boîtes aux trésors. 

Grâce à cette initiative, des boîtes constituées de matériels éducatifs et ludiques seront remises à 125 familles en situation de vulnérabilité.

La pandémie de la COVID-19 a placé en situation précaire les gens plus vulnérables. Selon un communiqué émis par Ascot en santé, plusieurs organismes de la région de Sherbrooke rapportent que « la plus grande détresse se fait sentir chez les parents et chez leurs enfants. »

Les Boîtes aux trésors sont une alternative simple et concrète afin de soutenir la population. Elles seront livrées au début du mois de juillet.

La directrice du Carrefour accès loisirs, Martine Staehler, mentionne que cette initiative « permettra aux enfants de profiter au maximum du répit estival et de passer du temps de qualité en famille tout en maintenant leurs acquis afin d’être fins prêts à la rentrée scolaire en septembre. »

Cette initiative a reçu une aide financière s’élevant à 7500 $ de la part de la Fondation communautaire de l’Estrie grâce au Fonds d’urgence pour l’appui communautaire. 

Ce projet a été inspiré par « Emboîtez le pas » et a été réalisé en collaboration avec les partenaires des quartiers Jardin-Fleuris et Goupil-Triest. 

Plusieurs organismes ont œuvré d’arrache-pied à la réussite de ce projet.