Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

15 nouveaux cas et deux nouvelles éclosions en résidences pour aînés

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Avec 15 personnes testées positives à la COVID-19 lundi, l’Estrie résiste encore à la troisième vague de la pandémie qui s’est tranquillement amorcée dans d’autres régions du Québec.

« On n’a pas à se demander si on va avoir une troisième vague, on est dedans et c’est important de la contrôler », a soutenu le ministre de la Santé Christian Dubé lundi matin au cours d’une mêlée de presse.

La COVID-19 a cependant fait une autre victime à la résidence pour aînés (RPA) Manoir Jeffrey de Val-des-Sources. Cette éclosion a touché jusqu’ici 41 résidents et cinq employés. Sept aînés sont décédés des complications liées à la maladie.

Le bilan de l’Estrie se porte donc à 321 aînés décédés des complications de la COVID-19 depuis le début de la pandémie.

Deux nouvelles éclosions dans deux résidences privées pour aînés (RPA) ont été rendues publiques lundi par la direction de la Santé publique de l’Estrie. La résidence Les Jardins du Parc de Coaticook compte moins de cinq cas actifs pour le moment, tout comme la résidence Le Vu de Sherbrooke.

Les écoles de l’Estrie continuent d’être épargnées par les éclosions. L’école primaire Eureka de Granby demeure touchée par « moins de cinq cas » alors qu’une nouvelle éclosion s’est déclarée dans la faculté d’administration de l’Université de Sherbrooke avec moins de cinq cas déclarés.

Les variants continuent de faire leur chemin en Estrie. Le nombre de variants présomptifs (après le criblage) est passé de 86 dimanche à 93 lundi. Il y a une semaine, il y en avait 45 (voir graphique).

Le nombre de variants confirmés est cependant demeuré figé à neuf. Il faut cependant rappeler que le séquençage du virus est un processus long et complexe, qui nécessite de nombreuses étapes sur une durée d’environ sept jours. Depuis quelques semaines, c’est le mardi que l’Institut national de santé publique dévoile le résultat d’une grande quantité de résultats finaux de séquençages.

Le nombre d’hospitalisations liées à la COVID-19 demeure stable en Estrie avec 12 personnes hospitalisées, dont trois se trouvent aux soins intensifs.

Il y a maintenant 129 cas actifs en Estrie. Au prorata de la population, c’est dans le réseau local de services (RLS) des Sources que l’on retrouve le plus grand nombre de cas actifs avec 17, suivi du RLS du Val-Saint-François avec 14, puis le Granit et Coaticook avec sept cas actifs respectivement, Sherbrooke avec 45, Memphrémagog avec 10, la Pommeraie avec 10, la Haute-Yamaska avec 17. 

Le RLS du Haut-Saint-François ferme la marche en n’ayant que deux cas actifs sur l’ensemble du territoire.

Les 15 nouveaux cas se répartissent comme suit dans les neuf réseaux locaux de services (RLS) de l’Estrie : Sherbrooke (9 cas), la Haute-Yamaska (2 cas), la Pommeraie (1 cas), Memphrémagog (1 cas), Coaticook (0 cas), dans le Val-Saint-François (1cas), dans celui des Sources (1 cas), du Haut-Saint-François (0 cas) et dans celui du Granit (1 cas).